Mots-clefs

, , , ,

Présentation de l’éditeur

Imaginez un monde où la nature a repris le pouvoir, où les adultes sont redevenus sauvages et le enfants se sont assemblés en bandes pour survivre, où chaque promenade est une expédition, chaque jou
r passé, un exploit. Un monde recouvert par un océan de forêts, peuplé de créatures fabuleuses, traversé de courants étranges, d’énergies nouvelles. Un monde nouveau où trois adolescents tentent de déjouer les pièges d’une mystérieuse reine, acharnée à leur perte : Malronce. Oubliez tout ce que vous savez… pénétrez dans Autre-Monde.
 
 
Mon avis
 
 
Après la tempête qui a fait basculer le monde, les Pans (les enfants et jeunes adolescents) s’organisent en groupes, voir en ville et apprennent à maîtriser leur quotidien les « pouvoirs » dont ils sont désormais dotés. En effet, la tempête semble avoir agi également sur les capacités physiques et psychiques en fonction des besoins de chacun. D’ailleurs, une théorie selon laquelle la Terre elle-même serait à l’origine de tous les boulversements commence à apparaître au fil des pages. On retrouve nos héros dans leur quête de vérité et confrontés à mille et un danger. A leur trousse, une étrange créature nommée le Raupéroden, un spectre sans forme au visage fantomatique trainant derrière lui un orage déchaîné et la reine Malronce, fanatique religieuse se croyant investi d’une mission divine depuis qu’elle s’est éveillée après la tempête sur une étrange table de pierre. Elle est la souveraine des « Cyniks » (les adultes ayant survécu à la  Tempête sans aucune mutation à part leur amnésie).
 
Ce deuxième tome, où l’on retrouve bien sûr l’Alliance des Trois, est plus sombre que le premier.
Certaines scènes (peu nombreuses) sont plus « choc » que l’ambiance générale du livre, et peuvent à mon avis heurter les plus sensibles d’entre nous, de part les non-dit (qui font travailler l’imagination certes, mais dans le malsain).
 
Publicités