Mots-clefs

, ,

Présentation de l’éditeur

Alice Dehaene se recueille sur la tombe de sa sœur jumelle, Dorothée, décédée dix ans auparavant. Une question la taraude : à quoi rime cette photo de Dorothée, prise il y a à peine six mois, qu’elle a récupérée des mains d’un immigré clandestin ?

Alice sait que quelque chose ne tourne pas rond dans sa tête. Son psychiatre à l’hôpital de Lille, Luc Graham, doit lui révéler le résultat d’un an de psychothérapie, lui apporter cette lumière qu’elle recherche depuis si longtemps. Mais les événements étranges qui se multiplient autour de la jeune femme vont l’en empêcher : son père, agressé chez lui à l’arme blanche, et qui prétend avoir tenté de se suicider ; ce chemisier ensanglanté qu’elle découvre dans sa douche, à propos duquel elle n’a pas le moindre souvenir ; et cet homme retrouvé nu à un abri de bus et qui semble avoir vu le diable en personne.

Grâce à l’intervention de Julie Roqueval, assistante sociale en psychiatrie, Luc Graham, d’abord dubitatif, se décide enfin à mener l’enquête. Un aller simple vers la folie…

Mon avis

Un peu déçue par ce livre… Je n’ai pas eu de réelles surprises tout au long de l’histoire (sauf une dans les trois dernières pages): on arrive à prévoir ce qui va se passer quelques pages avant que ça n’ait effectivement lieu! Il y a beaucoup de déjà-vu entre autres l’histoire des soeurs et certaines invraisemblances…Lorsque l’on arrive au dénouement de l’histoire, il  faut encore un chapitre entier de huit pages d’explications, avant même l’épilogue! Normalement, une fois au bout du récit, il faudrait que tout soit clair et seulement une à deux pages d’explications devraient être suffisantes. De plus, au début, j’ai été assez perturbée par le style d’écriture de Thilliez : phrases un peu trop au hachoir qui servent peut-être à donner un rythme soutenu mais qui déconcertent plus le lecteur qu’elles n’emballent le récit…

Publicités