Mots-clefs

, , , , ,

Présentation de l’éditeur

Entre 1974 et 1985, sept couples d’amoureux ont été assassinés au milieu des collines de Florence. S’ensuivirent des dénonciations, des folles rumeurs, plusieurs procès… mais le coupable court toujours. Alors que Preston et Spezi décident de reprendre l’enquête, Preston se retrouve accusé de complicité de meurtre et Spezi… d’être lui-même le Monstre.
 
 
Mon avis
 
 
Ce livre nous plonge dans l’enquête sur le plus grand et le plus recherché des tueurs en série italien. L’affaire du Monstre de Florence racontée par Preston et Spezi pourrait faire penser à de la fiction mais malheureusement cela a bien été réel. On suit l’enquête que mène Spezi rejoint par Preston mais aussi celle de la police florentine. Les aberrations de l’enquête officielle et l’attitude des procureurs font froid dans le dos. Les procureurs successifs vont suivre des pistes abracadabrantes (dont une fomentée par une medium en mal de notoriété), accuser à tour de bras, en dépit du bon sens ou écouter des témoins, certains étant faux (et tout sauf dignes de moralité), juste pour confirmer leurs théories fumeuses. Page après page, on se retrouve dans des situations que l’on peine à croire réelles, surtout dans un pays frontalier au notre. La machine judiciaire s’emballe, devient folle et plus rien ne semble l’arrêter.
 
A noter que le monstre de Florence a inspiré l’écrivain Thomas Harris pour la création de Hannibal Lecter (tueur en série de Silence des Agneaux et ses suites). On « visite » certains lieux de tournage du film Hannibal en lisant ce livre.
 
Pour finir, même si Florence et ses environs ont été le théâtre de plusieurs meurtres, le récit de l’enquête nous donne envie d’y aller.
 
Publicités