Étiquettes

, , ,

Présentation de l’éditeur

2008, Gloucester, États-Unis. Dix-sept jeunes filles d’un même lycée tombent enceintes en même temps. Stupeur dans la ville. La rumeur publique fait état d’un pacte. Les gamines se seraient concertées pour faire et élever leurs enfants ensemble. Qu’en est-il exactement?
À une journaliste venue enquêter sur l’événement, quatre d’entre elles se racontent.
Il y a Lana, la meneuse, dont le père a disparu un jour, la laissant seule avec une mère devenue mutique, abrutie de médicaments, d’alcool et de télévision. Placée un temps dans un foyer, elle y a rencontré Cindy dont la mère a quitté le domicile pour s’enfuir avec le plombier et que sa tante a ensuite recueillie. Il y a Sue, coincée entre ses parents puritains et bien-pensants, et Kylie, qui partage la passion de sa mère pour Kylie Minogue et enchaîne les concours de Mini-Miss depuis toute petite.
Leurs voix se succèdent pour évoquer le « groupe », leurs relations, le mystère de leur grossesse multiple et ce pacte, qui leur permet d’échapper au quotidien d’une ville portuaire où le chômage et ses conséquences déciment les familles et laissent peu de place à un avenir meilleur.
À travers la narration croisée de ces quatre vies d’adolescentes, à travers le récit de leur enfance et de leurs blessures, de leurs espoirs et de leurs bonheurs, Vanessa Schneider nous raconte avec tendresse et non sans humour une certaine société américaine entre désoeuvrement, rêves et réalité.
Mon avis
Ce roman de Vanessa Schneider (extrapolé d’un fait divers datant de 2008) nous plonge dans la vie de quatre des dix sept adolescentes enceintes de la ville de Gloucester : Lana, Sue, Cindy et Kylie…
Les quatre jeunes filles se succédent devant la journaliste ou par téléphone sans que l’on entende parler cette dernière… Nous assistons à des monologues assez courts (chaque chapitre correspondant à une des filles à tour de rôle) et on entrevoit la journaliste à travers quelques réflexion des adolescentes et quand elles lui posent des questions et qu’elles reprennent les réponses… Le ton et l’écriture peuvent choquer mais reprennent le parlé actuel des adolescents.
La journaliste les laisse parler et même si elles ne veulent rien dire de leur pacte, les filles terminent toujours pas laisser quelques bribes s’échapper car elles ont un besoin de se confier sur leur passé, l’entente dans le groupe des filles, leurs peurs, leur avenir et leur famille… Au fil des monologues, on s’aperçoit que toutes n’ont pas la même raison de faire un enfant même si l’idée de base vient de Lana… On comprend vite qu’elles ne réalisent pas ce que représente le fait d’avoir un enfant…même si une petite cagnotte a été faite (A vous de découvrir de quelle manière cette dernière a été faite…)… N’est-ce pas le simple fait de vouloir aimer et d’être aimées en retour qui ont poussé ces filles à faire ce pacte….même si la raison reste assez floue à la fin du roman.
De nombreux sujets graves sont abordés dans ce roman : la dépression, le rêve de gloire, la drogue, la sexualité, l’alcool, le délaissement…Tout ce qui se rapporte aux travers de la société actuelle…et malgré quelques « mimiques » de la journaliste, l’ensemble du livre reste neutre…Les adolescentes ne sont pas jugées…même si, pour ma part, je les ai jugées tout au long du livre (la fumette de pétards en pleine grossesse….).  De plus, la fin pourra en surprendre plus d’un….
Je remercie PriceMinister (via les Matchs de la rentrée littéraire)  pour m’avoir permis de lire Le Pacte des Vierges de Vanessa Schneider
 
Editeur : Stock
Date de parution : 17/08/2011
Langue : Français
ISBN-13 : 9782234070769
Publicités