Étiquettes

, , , , , , , ,

 

Présentation de l’éditeur

C’est  » un mythe « , proclamait Fellini. Héritière de plus de deux mille ans d’histoire païenne et chrétienne, Rome est une ville au charme ensorceleur : à l’ombre de ses ruines, de ses palais, de ses places et de ses églises millénaires, l’homme a enfoui son plus précieux savoir. Mais cette reine de l’univers ne cesse, depuis Romulus, de cacher de troublants secrets. Mamma Roma peut se révéler, comme la louve de Tite-Live, venimeuse et cruelle… Ce livre lève un coin du voile sur ces mystères en nous plongeant au coeur de la Rome vivante : des palais de l’aristocratie  » noire  » au ghetto, des monastères dérobés aux borgate populaires, Jacques de Saint Victor nous conduit en des lieux méconnus qu’il arpente depuis plus de vingt ans. Une promenade dans les splendeurs et les misères de Rome, ses héros et ses bandits, ses saints et ses prêtres corrompus, ses ragazzi et ses tifosi. De la Dolce Vita à aujourd’hui, en passant par les  » années de plomb « , le lecteur se fraye un chemin partout où planent des ombres étranges, comme dans un vrai Romanzo Criminale où s’entremêlent le crime et le pouvoir, le profane et le sacré. Une façon de mieux comprendre ce que Du Bellay appelait déjà  » le démon romain « .
 
 
Mon avis
 
Un peu rebutée par l’avant propos qui peut paraître un anti-Rome « touristique », je me suis lancée dans la lecture de ce roman de la Rome Insolite…Et ce fut une bonne surprise. On remonte dans le passé, on découvre des endroits à visiter. Ce livre m’a permis de découvrir certains lieux de Rome tel que l’église de San Clemente que je n’aurais sans doute pas faite. Le passage sur la démesure de Mussolini est très intéressant : en se promenant sur les Champs Elysées, on ne peut qu’y penser… La partie sur l’enlévement de Aldo Moro (fait que je ne connaissais pas mais qui semble avoir marqué  la génération de mes parents) est prenante. Les conflits entre romains sont bien expliqués.
Le roman de la Rome Antique est un livre à découvrir que l’on aille à Rome ou pas!
Publicités