Mots-clefs

, , , , , , , , ,

Présentation de l’éditeur

En cherchant des truffes avec son chien, un homme tombe sur des restes humains ensevelis. L’autopsie révèle qu’il s’agit d’un homme mort depuis une dizaine d’années, mais rien ne permet de déterminer son identité ou la cause de son décès. L’inspecteur Wexford et son équipe sont confrontés à un défi de taille quand ils découvrent la liste impressionnante des personnes disparues durant cette période. Leur tâche se complique lorsqu’un second corps est retrouvé sur le même site. Pour savoir si les deux affaires sont liées, Wexford doit explorer le passé d’une petite communauté fermée, où chacun garde jalousement ses secrets et où les gens disparaissent sans laisser de traces, ni chair ni sang…

Mon avis

Deux corps retrouvés sur le même terrain promettaient une lecture et une intrigue fort agréables… Oui mais, Ruth Rendell s’embourbe dans des suppositions que son inspecteur Wexford tente de lier entre elles. Elle nous emméne sur des fausses pistes qui n’en sont pas forcément car on arrive à comprendre ce qui s’est plus ou moins passé… Peu de preuves trouvées font tourner les inspecteurs en rond. C’est dommage car ils font preuve de minutie, de beaucoup d’intuitions surtout qu’ils ne sont pas aidés par les habitants de Lagford. L’ambiance de la petite ville de campagne où tout le monde s’épie, joue les comméres est très bien retranscrite et parfois on bousculerait bien (pour être polie) les deux femmes de Tredown dont les personnages sont un peu caricaturaux… Le personnage de Wexford est intéressant car, pour une fois, nous n’avons pas un inspecteur dépressif, solitaire et qui n’a que son métier pour le maintenir en vie! Wexford est heureux en ménage, a des enfants et ne noie pas son existence dans l’alcool!!!! Ces points positifs, malheureusement, ne cachent pas les points faibles du roman et certains passages peuvent être un peu déconcertants : quand Wexford se fait renverser par une voiture conduite par un des possibles suspects, personne ne pense au délit de fuite surtout que « le chauffard » reconnaît l’avoir renversé!!!

En résumé, ce livre reste une petite déception. Certes l’histoire est intéressante mais les intuitions sont parfois allambiquées et l’enquête est quelques fois déconcertante. On pourra toutefois noter le côté militantiste de Ruth Rendell quand elle glisse l’histoire des femmes somaliennes qui se sont faites exciser et des petites filles qui subissent encore cette torture.

Publicités