Mots-clefs

, , , , , , , , , ,

Présentation de l’éditeur

Dans un motel, une jeune femme se délasse sous la douche. Emergeant de la vapeur, une main écarte le rideau en plastique. Une autre brandit un couteau de boucher. L’inconnue hurle d’effroi. Insensible, l’assassin abat encore et encore le bras. Bientôt une spirale sanglante se forme autour de la bonde… Cette scène de Psychose d’Alfred Hitchcock, l’inspecteur Byrne et sa coéquipière Jessica Balzano la croyaient réservée au panthéon du cinéma. Mais voilà qu’un détraqué l’a reproduite. Et filmée. Pour de vrai. Et s’ils ne l’arrêtent pas très vite, le tueur cinéphile risque de transformer Philadelphie en Hollywood macabre car pendant que les pistes se multiplient, la caméra continue de tourner…
 
 
Mon avis

Psycho est un thriller efficace au rythme soutenu. l’enquête menée par Jessica et Byrne est bien ficelée et regorge de rebondissements et de fausses pistes. Au début, Le livre est un peu long à démarrer puis l’histoire s’emballe et le suspens monte jusqu’aux derniers chapitres. De plus, quelques histoires paralléles alimentent ce thriller. Au fur et à mesure, on s’aperçoit que ces histoires ne sont pas si anodines et que tout peut être relié.  

Le point de vue de l’assassin est habilement inséré dans l’enquête grâce à des chapitres courts et écrits à la première personne du singulier. L’auteur se sert du « je » au moment des assassinats. Richard Montanari nous permet de rentrer dans la psychologie du meurtrier aux moments fatidiques. Certes, ce procédé n’est pas nouveau surtout dans les thrillers mais cela crée toujours un malaise de la part du lecteur qui est mis à la place de l’assassin.

L’originalité de Psycho est que l’assassin s’inspire de films pour perpétrer ses meurtres. Bien sûr, le premier meurtre s’inspire de Psychose de Hitchcock, la fameuse scéne de la douche… Quand les autres meurtres sont commis, on essaie de trouver de quels films ils sont inspirés… Bien sûr des indices sont donnés avec le noms des différents personnages puis au bout de quelques lignes l’auteur glisse le nom du film…

 Richard Montanari livre avec Psycho est thriller palpitant, bien écrit avec une enquête bien menée qui n’est pas avare de rebondissements.

 
 
Ce thriller fait partie du challenge Le crime n’a pas de frontières:
 
Publicités