Mots-clés

, , , , , , , , , , , ,

Présentation de l’éditeur

Les crimes commencent par des aveux. 

Rome. Sa dolce vita, son Capitole, ses foules de pèlerins, ses hordes de touristes. Sa pluie battante, ses sombres ruelles, ses labyrinthes souterrains et ses meurtriers insaisissables. 
   Marcus est un homme sans passé. Sa spécialité : analyser les scènes de crime pour déceler le mal partout où il se terre. Il y a un an, il a été grièvement blessé et a perdu la mémoire. Aujourd’hui, il est le seul à pouvoir élucider la disparition d’une jeune étudiante kidnappée
    Sandra est enquêtrice photo pour la police scientifi que. Elle aussi recueille les indices sur les lieux où la vie a dérapé. Il y a un an, son mari est tombé du haut d’un immeuble désaffecté. Elle n’a jamais tout à fait cru à un accident. 
    Leurs routes se croisent dans une église, devant un tableau du Caravage. Elles les mèneront à choisir entre la vengeance et le pardon, dans une ville qui bruisse encore de mille ans de crimes chuchotés au coeur du Vatican. À la frontière de la lumière et des ténèbres.

Mon avis

Le tribunal des âmes est un thriller très complexe. De nombreuses histoires se chevauchent et parfois on a du mal à s’y retrouver… Le tout en ressort un peu brouillon! Dommage car l’idée de départ est bonne : une cellule secrête du Vatican, composée de pénitenciers,  qui compile tous les aveux de tueurs faits lors de confessions. Les pénitenciers s’en servent pour résoudre les énigmes de certaines disparitions d’hommes, de femmes ou d’enfants. Malheureusement, les deux tiers du livre tirent en longueur et on ne voit pas où toutes les histoires paralléles vont nous mener. Le dernier tiers est plus rythmé mais beaucoup d’invraisemblances et de tours de passe-passe dans l’avancement et le dénouement de l’intrigue ternissent la révélation finale qui est assez inattendue et bien vue…

De plus, on a beaucoup de mal à s’intéresser aux différents personnages même les principaux : Sandra et Marcus. Ils manquent peut-être de profondeur et de sensibilité.

 

En résumé, Donato Carrisi a eue une bonne idée de départ qui malheureusement ne tient pas toutes ses promesses…. Dommage!

 

Ce livre fait partie du challenge Crimes sans frontière.

Publicités