Étiquettes

, , , , , , , , , , , , ,

Présentation de l’éditeur

Des secrets des Templiers à l’expédition de Napoléon en Terre sainte, une épopée follement romanesque sur fond de mystères ésotériques et religieux. 1799. Napoléon, qui a mené victorieusement sa campagne d’Égypte, part en guerre contre les forces ottomanes et dirige ses armées vers la Terre sainte. Après avoir emporté Gaza, Jaffa, Nazareth, ses hommes, menés par Lannes, Klébert et Murat, assiègent la place forte de Saint-Jean-d’Acre tenue par Phélippeaux, ancien camarade de l’Empereur devenu royaliste, et par les troupes de Djezzar Pacha. C’est dans ce contexte pour le moins troublé qu’Ethan Gage, ancien assistant de Benjamin Franklin, poursuit de Jérusalem à Jéricho la quête périlleuse d’un ancien manuscrit égyptien, découvert par les Templiers lors des croisades. Après le succès international des Pyramides de Napoléon, William Dietrich, prix Pulitzer, nous offre un nouveau thriller d’une remarquable précision historique et d’une efficacité redoutable.
 
 
Mon avis
 
William Dietrich nous sert un thriller assez inégal. Après un début assez lent, on se trouve dans une histoire façon Indiana Jones où le héros, Ethan Gage, se sort des pires situations… Le rythme s’emballe en même temps que la recherche du Livre de Thot et des batailles de Napoléon Bonaparte lors de sa campagne d’Egypte. Les divers rebondissements et les multiples mésaventures de Ethan Gage prêtent à sourire tant il s’en sort souvent avec quelques égratignures. De plus, il s’en sort souvent par des hasards. Certes son intelligence et son opportunisme lui servent quelques fois mais beaucoup de rencontres fortuites le sortent de mauvais pas ( entre autres, quand il est enterré vivant dans le sable). Bien sûr, comme dans Indiana Jones, on ne peut échapper aux romances du héros dont le coeur balancent entre deux prétendantes….
 
Les parties les plus abouties de Hiéroglyphes sont celles mettant en scéne Napoléon Bonaparte et sa campagne d’Egypte. La bataille d’Acre est un grand moment du livre. Son retour à Paris après son périple africain pas aussi victorieux que ce que l’on pense à cette époque est très bien mené de la part de William Dietrich. le caractère de Bonaparte est bien retranscrit.
 
En résumé, ce livre est intéressant pour son côté historique mais le héros qui paraît quasi immortel laisse perplexe. Trop de surenchére peut tuer un bon livre d’aventure historique (le mot thriller vendu par l’éditeur est mal utilisé!!) … Dommage!
 
 
Hiéroglyphes fait partie du challengre Le crime n’a pas de frontières.
Publicités