Mots-clefs

, , , , , , , , ,

Présentation de l’éditeur

De part et d’autre de la Manche, à Londres et à Paris, vivent deux hommes que tout semble opposer, hormis une vague ressemblance physique. L un est Écossais, agent immobilier, libertin, portant encore beau malgré ses quarante-cinq ans. L autre est lieutenant dans la police française, marié, père de deux enfants, fatigué par la vie alors qu il n a que quarante ans. Le premier est assassiné dans des circonstances mystérieuses à bord du train qui le conduit de Londres à Paris. Le second est chargé d enquêter sur ce meurtre.En cherchant à élucider l identité de la victime et le mobile du crime, le lieutenant va être amené peu à peu à s interroger sur sa propre existence dans un jeu de miroir où la fascination se mêle à la répulsion. Dans un Londres secoué par la crise financière, le lieutenant découvre au fil de ses rencontres qu il n est pas celui qu il croyait.
 
 
Mon avis
 

Dans « Sous la Manche » de Gilles Pétel, le crime passe au second plan au profit du changement de vie de Roland Desfeuillères, inspecteur chargé de l’enquête sur l’assassinat de John, agent immobilier anglais, dans l’Eurostar. Ayant quitté femme et enfants et l’enquête piétinant à Paris, il décide de partir pour Londres afin d’éclaircir le meurtre. Au fil de ses rencontres avec les anciennes connaissances de John, il va se glisser dans sa peau. Les lieux anciennement fréquentés par la victime l’inprégnent de la vie dissolue de l’anglais. Sous la Manche dépeint ce que la vie de couple peut devenir après quelques années de vies communes quand la passion et l’euphorie des premiers temps ont laissé place à la routine, la rancoeur, l’agacement causé par des petits détails ainsi que les traits de caractère horripilant de l’autre. L’ensemble menant inexorablement au clash. Gilles Pétel est très réaliste dans la description de ce couple qui s’effiloche en explorant la psychologie des personnages.

 Gilles Pétel ponctue son récit d’humour très plaisant. La comparaison entre les français et les anglais est excellente et très réaliste. On ne peut qu’apprécier cette légéreté qui contraste avec l’écriture souvent incisive de l’auteur qui ne s’embarrasse pas de floritures. 

En résume, Gilles Pétel nous livre un récit très réaliste sur un couple qui se déchire dont l’homme va décider de tout laisser derrière lui pour trouver l’épanouissement. Le prétexte de meurtre, l’humour et l’écriture en font un roman qu’on ne lâche plus jusqu’à la dernière page.

Je remercie Libfly ainsi que les Editions Stock et Le Furet de m’avoir permis de lire Sous la Manche de Gilles Pétel dans le cadre de l’opération « On vous lit tout »

 
Publicités