Mots-clefs

, , , , , , , , , , , ,

Présentation de l’éditeur

Sandra, une jeune femme d’une trentaine d’années, a décidé de venir s’installer dans un village isolé de la côte est espagnole. Un peu paumée, Sandra – qui vient de quitter un emploi qu’elle détestait et un homme qu’elle n’aimait pas mais dont elle attend un enfant – ne sait pas quoi faire de sa vie. Alors qu’elle passe de longues heures sur la plage, perdue dans ses pensées, Sandra fait la connaissance des Christensen, un couple d’octogénaires norvégiens installés dans le village depuis des années. Rapidement, le lien qui unie Sandra à ce couple devient plus qu’une simple amitié. Ils la prennent sous leurs ailes, décident de l’aider et la traitent comme la petite-fille qu’ils n’ont jamais eue. Mais un vieil homme tout juste débarqué d’Argentine, Julian, va venir perturber cette union fragile. Il révèle en effet à Sandra qu’il est un survivant du camp de Mauthausen, et que les Christensen ne sont ceux qu’ils prétendent être. Donnant au départ que peu de crédit à l’histoire de Julian, Sandra, étudiant les allées et venues de Karin et Fredrik et considérant leurs silences, finit tout de même par considérer le couple de Norvégiens sous un nouveau jour. Mais elle ne réalise pas encore que la fin de son innocence met sa vie en danger.
 
Mon avis
 
Ce que cache ton nom est un thriller psychologique assez prenant. Sandra, jeune femme enceinte et seule est aidée par un couple d’octogénaires norvégiens, Karin et Frederick,  alors qu’elle ne se sent pas bien sur la plage. Le couple va la prendre sous son aile et Sandra va s’installer chez eux. Au début, tout se passe bien mais la jeune femme sent que certaines choses lui sont cachées. Sa rencontre avec Julian, octogénaire venant d’Argentine va lui faire ouvrir les yeux sur ce couple soit disant irréprochable ainsi que son entourage : Frederick et Karin sont d’anciens nazis et tortionnaires de Julian, ancien résistant républicain,  qui se sont retirés dans le quartier de Tosalet près de Javea sur la Costa Blanca.
 
Clara Sanchez nous décrit une impressionnante partie d’échecs entre ces quatre protagonistes entre autres. Seuls Sandra et Julian sont les narrateurs donc on voit leurs avancées dans l’enquête mais jamais on ne sait ce que Karin et Frederick pensent ou découvrent. Quelques indices tels qu’une photo ou des rictus du couple nous permettent de comprendre qu’ils sont au courant des doutes et des recherches de Sandra. L’atmosphére devient de plus en plus pesante et les pages défilent (même si on peut déplorer quelques longeurs : les tourments amoureux de Sandra) afin de savoir qui va « gagner » ce jeu du chat et de la souris.
Un des côtés intéressants de ce thriller est la réflexion sur les camps de concentrations et le ressenti des déportés mais aussi celui des tortionnaires qui jugent que leurs actions passées ont été incomprises.  On assiste à un entretien entre Julian et Frederick tout à fait édifiant! La fin de ce thriller pourra en surprendre plus d’un même si quelques pistes sont données au fil des pages.
 
Je vous recommande donc chaudement Ce que cache ton nom de Clara Sanchez qui a reçu le Prix Nadal en 2010.
 
Je remercie Myboox de m’avoir permis de lire ce thriller psychologique.
 
Ce que cache ton nom fait partie du challenge Le crime n’a pas de frontière
 
 
Publicités