Étiquettes

, , , , , , , ,

Présentation de l’éditeur

Calcutta, 1916. Un soldat anglais fuit dans les ombres nocturnes de la Cité des palais. Au creux de ses bras, il abrite des jumeaux de quelques jours qu’il vient d’arracher à un mystérieux criminel. Confiés à leur grand-mère, les jumeaux, un garçon et une fille, sont séparés. Sheere reste avec sa grand-mère, Ben est confié à un orphelinat. Le jour de leur seize ans, Sheere retrouve Ben à l’orphelinat. Il s’y est fait six fidèles amis avec lesquels il a formé la Chowdar Society. La nuit, les sept enfants se réunissent dans une grande bâtisse désolée qu’ils ont baptisée le « Palais de Minuit ». A son tour, Sheere est admise à la Chowdar Society. Mais dès que les jumeaux sont réunis, une force maléfique semble se réveiller. Un train de feu tout droit sorti de l’enfer les terrorise. Une ombre liquide s’acharne contre eux. Qui est l’être, ou le démon, à l’œuvre derrière les attaques répétées contre Sheere et Ben ? Pourquoi leur manifeste-t-il une haine aussi implacable ? Interrogeant la grand-mère des jumeaux, fouillant les archives de la ville, les membres de la Chowdar Society découvrent alors la véritable personnalité de Jawahal, le père disparu de Ben et de Sheere. Architecte de génie possédé par une folie homicide, il a bâti l’extraordinaire garde de Jheeter’s Gate. Cathédrale élevée à la gloire de la technologie ferroviaire, ce bâtiment sans égal dans le monde a été la proie d’un terrible incendie le jour même de son inauguration. Depuis, sa carcasse noire, dressée au centre de Calcutta, est hantée par l’âme en colère de Jawahal. C’est au coeur de ce lieu maudit que Ben et Sheere doivent affronter les vérités douloureuses de leur passé. Ensemble, les huit membres de la Chowdar Society s’enfoncent dans les ténèbres de la gare maudite. Au bout des tunnels les attend le plus cruel et le plus attachant des criminels. Il veut l’âme de Sheere et la mort de Ben. Pour cela, il doit détruire l’amitié qui unit les adolescents. Mais l’amour est toujours plus fort que la mort : armés de leur courage, de leur attachement et de leur sincérité, Sheere, Ben et leurs six amis vont tout risquer pour apaiser l’esprit malade de Jawahal.
 
 
Mon avis
 
Le palais de Minuit est un roman d’aventure (un petit côté club des 5) teinté de fantastique mais aussi de noirceur. Carlos Ruiz Zafon nous transporte dans un monde de secrets, de peurs et de mystères en plein coeur de Calcutta. Le roman commence par une course poursuite haletante pour sauver des jumeaux. Leur grand-mère les recueille et les sépare pour les préserver au moins jusqu’à ce que l’homme qui les poursuit, Jawahal, réclame son dû seize ans plus tard.
 
L’aventure de Ben et Sheere (les jumeaux) ainsi que de leur groupe d’amis est haletante. On y croise un spectre aux abominables intentions, un train fantôme, une vieille maison abandonnée et une gare incendiée dans laquelle se jouera un final ne manquant pas de suspens et de rebondissements.
 
Carlos Ruiz Zafon nous permet de réfléchir sur la nature humaine et la dualité qui compose un être qui est capable du meilleur comme du pire.
 
 
Publicités