Mots-clefs

,

grey

Présentation de l’éditeur

Lorsqu’Anastasia Steele, étudiante en littérature, interviewe le richissime jeune chef d’entreprise Christian Grey, elle le trouve très séduisant mais profondément intimidant. Convaincue que leur rencontre a été désastreuse, elle tente de l’oublier – jusqu’à ce qu’il débarque dans le magasin où elle travaille et l’invite à un rendez-vous en tête-à-tête. 

Naïve et innocente, Ana ne se reconnait pas dans son désir pour cet homme. Quand il la prévient de garder ses distances, cela ne fait que raviver son trouble. 

Mais Grey est tourmenté par des démons intérieurs, et consumé par le besoin de tout contrôler. Lorsqu’ils entament une liaison passionnée, Ana découvre ses propres désirs, ainsi que les secrets obscurs que Grey tient à dissimuler aux regards indiscrets…

Mon avis

Que dire de 50 nuances de Grey à part qu’il est très inégal. En effet, c’est ce que l’on appelle un « page-turner » car l’histoire de Ana et Christian Grey est prenante : la curiosité de savoir si Ana va plaquer son amour sadique prend le dessus et le lecteur tourne les pages sans s’en apercevoir… Cependant, on peut regretter l’écriture de ce roman. Plusieurs fois, j’ai levé les yeux au ciel comme sait si bien le faire l’héroïne de E.L. James!!!! Des répétitions à foison m’ont donné envie d’acheter un dictionnaire des synonymes à l’auteure…. De plus, pourquoi avoir choisi un personnage principal (Ana) aussi « cruche ». Ses seules réflexions tout au long du roman sont « je l’aime mais je ne veux pas qu’il me fasse ça…oh et puis si, en fin de compte…quoique non…. ». J’avais juste eu envie de lui crier : « tu te décides, oui ou non!!! » Le seul personnage intéressant est Christian qui me paraît plus complexe… Même si le surnom qu’il donne à Ana me paraît d’un désuet surtout dans sa façon de le dire. Ce « bébé » m’a fait penser à Dirty dancing! Passons aux scénes de sexe qui sont très nombreuses…. Eh bien, elles sont très banales (ce n’est pas si sado-maso!) et peu réalistes : beaucoup trop d’orgasmes pour elle (mesdames, nous pouvons être jalouses ou sinon, nous sommes très difficiles!!!) et lui toujours au garde à vous (mais il ne se repose jamais!!!).

Donc cette lecture est mitigée mais étant (très/trop) curieuse, j’ai commencé à lire 50 nuances plus sombres…

Publicités