Étiquettes

, , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

assassines

Présentation de l’éditeur

L’histoire est tragique et accouche toujours dans la violence, comme le dit Marx. On en aura la preuve en lisant cet ouvrage d’investigation historique qui raconte – de l’Antiquité à nos jours – l’histoire méconnue, déformée ou oubliée d’assassinats majeurs tant par les personnalités frappées que par les conséquences engendrées.

Embrassant les siécles et les continents, Jean-Christophe Buisson surprend par des révélations et surtout un art du récit qui lui fait aborder chaque cas à partir de structures narratives différentes et originales. Parfois comme un compte à rebours, parfois du point de vue du bourreau, d’autres fois en suivant la victime; le plus souvent dans une mise en parallèle chronologique des destins de l’assassin et de l’assassiné jusqu’au moment de leur rencontre fatidique. Au final, quinze chapitres qui sont autant de thrillers mettant en scéne attentats, meurtres, complots, exécutions et coups d’Etat.

Mon avis

Quel livre!  Jean-Christophe Buisson nous permet de découvrir ou de redécouvrir des assassinats qui ont marqué l’histoire mondiale… Certains assassinats sont connus tels que Lincoln, Sissi, César, Nicolas II, François-Ferdinand d’Autriche, Sadate…, mais leur récit est truffé d’informations que l’on ne connaît pas ou peu… D’autres le sont beaucoup moins (pour ma part) : Maximilien de Habsbourg, Alexandre II, Dollfuss, Lumumba, Ngô Dinh Diêm… Ces hommes sont oubliés de nos cours d’histoire. Et pour certains, on ne peut s’empêcher d’être touché même si leur parcours est juché de nombreux cadavres tel que Dollfuss, chancellier d’Autriche qui a combattu l’Anschluss voulu par Hitler mais qui n’a pas hésité à imposer une dictature et dont les ordres ont provoqués entre 1500 et 2000 morts lors de la guerre civile déclenchée par les ouvriers en 1934… La destinée de Alexandre II est celle qui m’a le plus marquée. En effet, une gitane lui prédit qu’il survivra à six attentats et que le septième lui sera fatal… La gitane avait-elle raison? A vous de le découvrir!

Jean-Christophe Buisson nous relate les faits aves des procédés différents : du côté de la victime ou du meurtrier, comme un polar ou en compte à rebours… La lecture n’est donc pas répétitive, ce que j’appréhendais un peu… De plus, on sent que l’auteur n’a pas survolé son sujet ce qui rend le livre encore plus intéressant. En effet, on s’aperçoit des manigances politiques (il faut toujours se méfier des pays dits « amis » qui sont prêts à tuer leurs anciens alliés. Ngô Dinh Diêm s’en rendra compte à ses dépens!), de la manipulation des médias grâce à l’amplification des faits (Ceausescu)… Le rôle de l’entourage est aussi très important dans certains assassinats : César, Robespierre… Ah, l’amitié en politique, elle n’existe pas!!! Jean-Christophe Buisson met aussi en avant les simulacre de procés, entre autres, celui de Ceausescu).

La force de l’auteur est de nous montrer aussi les deux visages de certains de ces hommes et femmes assassinés. Ils n’ont pas tous étaient des anges et souvent ils ont été impitoyables avec leurs ennemis (Robespierre, entre autres). Ce livre n’est pas fait pour s’appitoyer sur le sort de certains dictateurs…

Assassinés est donc un livre très intéressant qui nous permet de replonger dans les assassinats célébres et de mettre en avant les meurtriers qui ont le plus souvent été oubliés car on se rappelle de leur geste et de leur victime mais très peu de leur nom, à part pour César (même si on dit que c’est Brutus qui l’a tué alors qu’ils s’y sont mis à plusieurs!!) et Lincoln ( avec la fuite rocambolesque de John Wilkes Booth)… On s’aperçoit assez vite que notre monde ne change pas et que ces meurtres continueront ( des assassinats politiques assez récents me reviennent en mémoire même si, uen fois de plus, les victimes étaient très loin d’être des saints!!!). Certains destins touchent plus que d’autres et pour appronfondir les différents récits, l’auteur donne des bibliographies ainsi que des filmographies au lecteur.

A lire.

Je remercie Babelio ainsi que les Editions Perrin de m’avoir permis de lire Assassinés de Jean-Christophe Buisson lors de l’opération Masse Critique.

Ce livre fait partie du challenge des 170 idées.

challenge-170-300x199

Publicités