Étiquettes

, , , , , ,

phenix

Présentation de l’éditeur

Paris, décembre 2008, une explosion spectaculaire vient d’avoir lieu à l’hôpital de la Pitié-Salpêtrière. Le Phénix, tueur en série, s’est échappé. Quelques heures plus tard, le Petit Musée Dali vole en éclats, faisant une victime, Denis Carpanon. Déjà d’autres meurtres s’enchaînent et résonnent comme une sombre vengeance du Phénix. L’enquête du Commandant Perez est rapidement menée et une chasse à l’homme s’engage alors… Persuadée que la police fait fausse route, l’épouse de la victime, Estelle Carpanon, va se battre pour faire éclater la vérité au grand jour…
 
 
Mon avis
 
Le tombeau du Phénix est un thriller bien ficelé mais à la fin assez prévisible pour ceux qui lisent ce genre de littérature.
Quand on commence la lecture du livre de François-Xavier Cerniac, on se dit que l’on va encore suivre l’enquête d’un flic (Perez) bourru et dépressif près de la retraite… Mais non, l’enquête change de mains (au grand bonheur du lecteur) au profit d’un policier plus jeune, David Amoz,  et d’Estelle Carpanon, la femme de l’unique victime de l’écroulement du Petit Musée de Dali. L’enquête rythmée est intéressante et les cadavres s’accumulent au fil des pages. Mais malheureusement, malgré les fausses pistes données par l’auteur, le lecteur peut, dès les trois-quarts du livre, comprendre qui est le terrible assassin qui décalote ses victimes. Il faut attendre les dix dernières pages, pour savoir la raison de tous ces meurtres qui est assez décevante et le fonctionnement quelque peu alambiqué du meurtrier… Un des points positifs de ce polar est le personnage d’Estelle Carpanon qui recherche la vérité sur la mort de son mari et qui ne lâche rien quitte à devenir la cible du tueur.
 
L’écriture de l’auteur est plaisante et Le tombeau du phénix se lit assez facilement à part quand on rentre dans les explications assez scientifiques sur la démolition des bâtiments mais cela ne ralentit en rien le rythme de l’histoire.
 
Ce premier thriller De François-Xavier Cerniac est donc une belle découverte malgré une fin rencontrée dans de nombreux autres ouvrages…
 
 
Cette lecture fait partie des challenges Le crime n’a pas de frontière et les 170 idées.
 
challenge-170-300x199
 
le crime n'a pas de frontières
 
Publicités