Étiquettes

, , , , , ,

la maison

Présentation de l’éditeur

À vingt-cinq ans, Jérémie Rex, boulanger à Arcachon, est entré dans un tableau de Magritte. Là, il a retrouvé pendant quatre minutes trente la femme de sa vie, au temps où elle l’aimait encore… Mais comment recréer le bonheur dans la réalité ? D. V. C.

 

Mon avis

 

Ce roman court de Didier Van Cauwelaert m’a séduit malgré quelques longueurs.

Lors d’un voyage à Venise et de la visite du musée Guggenheim, Jérémie est projetté dans le tableau L’Empire des Lumières de Magritte, oeuvre que son ex-fiancée, Candice, porte aux nues. Ce phénoméne dure un peu plus de quatre minutes mais en réalité, il a subi une expérience aux frontières de la mort. Lors de son entrée dans le tableau, il a pu revivre les bons moments qu’il a eu avec Candice grâce à l’aide de Martha, personnage de l’oeuvre de Magritte.

La première partie de ce roman est rythmée, haute en couleur. Le lecteur revit les moments heureux du couple Jérémie/Candice lors de la plongée dans le tableau, leur séparation qui a laissé le héros dans une impasse mais aussi sa jeunesse « d’enfant star de série » et rencontre sa mère qui, il faut bien le dire, se soucie plus de la notoriété de son petit frère que de la santé de son aîné. Jérémie n’aura de cesse de vouloir retourner dans le tableau pour retrouver son amour perdu par tous les moyens. Et c’est à ce moment là que l’auteur décide de transformer le héros en cobaye pour que les chercheurs puissent comprendre ce qu’il s’est passé en l’aidant à entrer de nouveau dans L’Empire des Lumières. Son retour dans le tableau n’aura malheureusement pas l’effet espéré…  Cette deuxième partie est plus lente même si elle reste intéressante. Le lecteur tourne les pages pour savoir si Jérémie parviendra à reconquérir le coeur de Candice et par quel moyen…Quelques surprises l’attendront.

L’écriture de Didier Van Cauwelaert est précise, distrayante et avec beaucoup de traits d’humour. On prend plaisir à lire La Maison des lumières et à connaître un peu plus Magritte, son oeuvre et ses inspirations. J’aurais seulement aimé qu’il y ait un peu moins d’expériences et que l’auteur aille un peu plus loin dans la découverte du tableau et le développement de l’histoire…

 

Voici le tableau de Magritte L’Empire des Lumières, axe central de ce roman

 

l'empire des lumières

 

 

La maison des lumières fait partie du challenge des 170 idées.

 

challenge-170-300x199

Publicités