Étiquettes

, , , ,

a l'encre russe

Présentation de l’éditeur

Alors qu’il était enfant, Nicolas Duhamel a perdu son père, disparu en mer. A vingt-quatre ans, lors du renouvellement de son passeport, il découvre que son père n’est pas le fils de Lionel Duhamel et s’appelle en réalité Koltchine. Pourquoi ce secret savamment entretenu ? Affecté par ces révélations, qui ravivent la douleur de la perte, Nicolas se lance sur la piste de ses origines, jusqu’à Saint-Pétersbourg. De cette enquête découle un roman, publié sous le pseudonyme de Kolt, qui rencontre un succès phénoménal. Après trois ans sous les spotlights, un brin plus arrogant, celui qui se nomme désormais Nicolas Kolt séjourne sur la côte toscane. Dans un hôtel pour happy few, il verra s’accumuler orages et périls, défiler sa vie et se jouer son avenir.
 
 
Mon avis
 
Premier livre de Tatiana de Rosnay que je lis et j’ai trouvé cette lecture très plaisante. On suit Nicolas Duhamel/Kolt à deux moments de sa vie. La période que l’on peut dire actuelle, à la recherche de l’inspiration pour écrire son deuxième roman, le premier ayant été un énorme succés et adapté au cinéma qui lui a fait tourner la tête. Il décide de passer quelques jours au Gallo Negro, Hôtel luxueux d’Italie, avec sa compagne Malvina qui n’arrive pas à lui faire oublier Delphine, son ex. la deuxième période est la découverte de la véritable identité de son père et ses recherches qui le conduiront à écrire son best-seller « L’enveloppe ».
A l’encre russe est une réflexion sur la recherche d’identité et les doutes qui en découlent mais aussi sur les bouleversements positifs et négatifs de la célébrités et de la richesse. Nicolas est emporté dans un tourbillon qui lui fait perdre l’amour de sa vie, son meilleur ami, sa tante…car la popularité l’a fait s’éloigner d’eux et l’a entraîné dans le paraître et le nombrilisme. Son univers est devenu le voyage, la fête, les réseaux sociaux mais aussi la solitude et le syndrome de la page blanche car plus rien ne le fait vibrer…  Son petit séjour à Gallo Negro devait le remettre d’aplomb mais rien ne se passe comme prévu et Nicolas va aller de déconvenues en déconvenues : il va devoir se remettre en question. Mais cela lui suffira-t’il à lui redonner le goût d’écrire? Un événement très inspiré d’un accident de l’année 2012 lui donnera-t’il de nouveau l’inspiration? A vous de lire A l’encre russe de Tatiana de Rosnay qui dépeint la célébrité, le monde littéraire et celui de la richesse de manière assez fine grâce à des personnages hauts en couleur… L’écriture simple et non dénuée d’humour de Tatiana de Rosnay rend cette lecture sympathique mais nous permet aussi de réfléchir sur le monde qui nous entoure!
 
 
Je remercie Libfly ainsi que les Editions Héloïse d’Ormesson de m’avoir permis de découvrir A l’encre russe de Tatiana de Rosnay.
 
 
Ce livre fait partie du challenge des 170 idées.
 
challenge-170-300x199
 
 
 
Publicités