Mots-clefs

, , , , , , , , , , ,

melodie

Présentation de l’éditeur

Août 2011. Une jeune chanteuse est retrouvée morte à Trondheim. Elle a été égorgée et ses cordes vocales arrachées. L’assassin a laissé sur elle une boîte à musique jouant une mystérieuse berceuse.

Très vite, l’agent Odd Singsaker s’aperçoit que la partition originale a été dérobée quelques mois plus tôt dans la chambre forte de la bibliothéque nationale. Le voleur a emprunté le nom du célébre troubadour Jon Blund, qui signifie « marchand de sable » en norvégien. Ce texte du XVIIIème promettait le sommeil éternel et des rêves merveilleux pour toutes les nuits à quiconque l’entendrait ne serait-ce qu’une fois.

Quelle fascination ce troubadour exerce-t-il sur le dépeceur en série dont la jeune chanteuse n’est qu’une première victime ?

 

Mon avis

 

J’ai retrouvé avec un grand plaisir Singsaker, Felicia et Siri Holm dans ce nouveau thriller de Jorgen Brekke au coeur de Trondheim . Le récit se passe quelques mois après l’affaire qui avait déjà secoué la ville norvégienne lors de l’affaire du livre de Johannes. Singsaker a toujours des sequelles au cerveau mais sa vie est plus paisible depuis qu’il la partage avec Felicia qui a décidé de rester dans le pays nordique. Jorgen Brekke utilise le même procédé que dans son précédent livre : mêlé une enquête du présent avec une du passé : le meurtre de Sirje, jeune chanteuse, ainsi que l’enlévement de Julie avec la mort d’un troubadour en 1767. L’assassin de notre époque a retiré les cordes vocales de sa victime. Singsaker va se pencher sur le seul indice qu’il a : la boîte à musique laissée sur le corps. Felicia et Siri vont l’aider à remonter la piste jusqu’au troubadour Jon Blund. La deuxième intrigue se passe au 18ème siécle quand le corps d’un troubadour est retrouvé sur le rivage. Nils Bayer s’occupe de l’enquête et va avoir entre les mains la partition et le texte d’une berceuse de Jon Blund…

 

Jorgen Brekke mêle les deux intrigues avec brio. Les deux enquêtes sont intéressantes et on se laisse porter par l’écriture de l’auteur qui réussit à créer une ambiance particulière. Le récit n’est pas fait de grandes scénes d’action et de rebondissements même s’il y en a quelques uns. Cependant l’enlévement de Julie fascine. Va-t’elle pourvoir s’en sortir ? Quand l’assassin va-t’il vouloir en finir avec elle ? On se doute de qui se cache derrière les événements qui se passent à Trondheim mais on veut en connaître la fin. De plus, l’enquêteur Singsaker devient de plus en plus attachant et Jorgen Brekke nous laisse penser que ses « aventures » auront une suite…

Mélodie pour une insomnie est donc un bon thriller que je vous recommande.

 

Je remercie Babelio  ainsi que les éditions Balland qui m’ont permis de découvrir  Mélodie pour une insomnie de Jorgen Brekke lors d’une opération Masse Critique.

Publicités