Étiquettes

, , , , , , ,

lyon

Présentation de l’éditeur

Carnet d’exploration et de promenade, Le Nom de Lyon est le lieu de toutes les réminiscences et de leur mise en lumière, grâce au savoir et à la rêverie poétique.
Flâneur voulant tout savoir de l’histoire et des secrets de sa ville, Gilbert Vaudey se raconte en faisant œuvre d’archiviste érudit, n’oubliant jamais que la ville où l’on est né est un théâtre de mémoire. Revenant sur les lieux qui lui sont chers, il confère par ce livre un sens à ce qu’il a toujours ressenti et lentement élucidé. Avec ses zones d’attraction, ses frontières, ses pentes de circulation, son rythme, ses instances souterraines, ses sédiments historiques, ses passants de tous les temps, il fait de la ville un lieu accordé, comme une projection de celui qui, depuis si longtemps, l’arpente.
Sous sa plume, l’espace urbain se fait miroir d’une vie, et le portrait de la ville se retourne en autoportrait.

 

Mon avis

Dans le nom de Lyon, Gilbert Vaudey nous proméne dans les rues, les quartiers de la ville qui a vu naître Guignol. De Bellecour à La Croix Rousse en passant par les traboules, rien n’est oublié. On sent que Gilbert Vaudey aime sa ville même si elle a perdu de son charme depuis ses jeunes années : l’essor de l’urbanisme n’a pas été qu’un bienfait… L’auteur nous retrace l’histoire de la troisième ville française en partant de Lugdunum à maintenant. Son emplacement idéal entre la Saöne et le Rhône en avait fait un carrefour idéal pour le commerce depuis l’Empire Romain mais au fur et à mesure, son éclat s’est terni jusqu’à la révolution industrielle qui lui a permis de revenir au premier plan. L’industrie du textil et les Canuts (ouvriers tisserands de la soie) ont très largement participé à l’essor de Lyon. De grandes modifications architecturales datent de cette époque grâce à Soufflot mais aussi du rêve de grandeur du Second Empire. Les places et les statues dont L’homme de la Roche nous sont décrites et expliquées ainsi que les commerces, bars et libraires qui ont disparus. un vrai panorama de la ville depuis des siècles…

Ce livre n’est pas un guide touristique mais la vision de Lyon par un homme qui aime sa ville. Parfois la lecture peut être ardue pour des personnes, comme moi, qui n’ont jamais été à Lyon mais cela reste passionnant du point de vue historique. « L’ancien Lyon » paraissait très chaleureux et le « nouveau » semble avoir moins de charme. Mais n’est ce pas le cas de toutes les villes actuelles du fait que les habitants eux-mêmes ont changé…

Je remercie Libfly, Furet du Nord ainsi que Christian Bourgeois Editeur qui m’ont permis de découvrir Le nom de Lyon de Gilbert Vaudey

Publicités