Étiquettes

, , , , , ,

esprit d'hiver

Présentation de l’éditeur

Réveillée tard le matin de Noël, Holly se voit assaillie par un sentiment d angoisse inexplicable. Rien n est plus comme avant. Le blizzard s est levé, les invités se décommandent pour le déjeuner traditionnel. Holly se retrouve seule avec sa fille Tatiana, habituellement affectueuse, mais dont le comportement se révèle de plus en plus étrange et inquiétant…

Mon avis

Honnêtement, les premières pages ne m’ont pas emballée du tout puis j’ai commencé à trouver de l’intérêt à l’histoire de Holly et sa fille adoptive Tatiana. Le lecteur sent que quelquechose se passe…mais quoi ? L’auteur nous entraîne dans un huis-clos mére-fille intéressant mais pas non plus haletant. Tout d’abord, on pense à un choc des générations : Holly ne comprenant pas sa fille adolescente… Pourtant on se rend vite compte que ce n’est pas aussi simple que cela. Entre les souvenirs de Holly concernant l’adoption de sa fille en Russie, le sentiment qu’elle a ramené autrechose de ce pays, les changements d’humeur et de vêtements de Tatiana, le roman nous retrace une journée de Noël sous tension. Le probléme de la schyzophrénie paraît être la solution de ce tumulte… Cela aurait été trop simple. Est-ce un sortilége qui s’est abattu sur la maison ?  Laura Kasischke nous améne subtilement vers une fin inattendue.

J’ai toutefois quelques bémols suite à cette lecture. Ce livre est-il une publicité pour Apple ? Les références aux produits de cette marque et à son créateur sont lassantes ! J’espère que l’auteure a eu le droit à un petit quelquechose de leur part ! De plus, le rythme est parfois assez lent et le lecteur peut ressentir de l’ennui lors de certains passages et répétitions qui donnent l’imprssion de tourner en rond…

En résumé, malgré un début assez déroutant, Esprit d’hiver prend son envol jusqu’à nous mener à un final inattendu ! La persévérance a parfois du bon !

ma note : 14/20

 

Je remercie PriceMinister et les éditions Christian Bourgois de m’avoir permis de découvrir Esprit d’hiver de Laura Kasischke lors des matchs de la rentrée littéraire PriceMinister-Rakuten.

Publicités