Mots-clefs

, , , , , , , , , , , , ,

hauts conteurs

Présentation del’éditeur

Paris, hiver 1190. Débarqués au coeur de la plus grande ville du Monde connu, Roland et ses compagnons poursuivent un double but : retrouver William le Ténébreux, l’ami disparu, et découvrir les secrets de Vlad, le maître vampire. Ce démon est-il réellement mort dans les forêts anglaises, ou attend-il son heure pour frapper encore ? Un traître se cache-t-il parmi les quatre aventuriers, comme tout semble l’indiquer ? Cérémonies noires, complot royal, créatures infernales, prophéties du Lime des Peurs, tous les ingrédients d’un mélange fatal sont réunis pour sceller le sort des Haut-Conteurs.
 
 
Mon avis
 
Une deuxième tome meilleur que le premier. Les Haut-Conteurs partent à la recherche de Vlad, le roi vampire, quelques mois après qu’il ait été battu par Roland, ainsi que de William le ténébreux (rencontré dans le premier livre). Leur destination est Paris et ses environs pendant la Fête des fous. Dès leur arrivée dans la capitale française, les aventures vont s’enchaîner et ils vont devoir déjouer un complot diabolique qui permettra que l’Angleterre et la France soit réunis en un seul royaume sous la coupe de Jean Sans Terre.
Le rythme de ce livre est plus soutenu que dans le premier. Combats, découvertes, trahisons, sorcellerie (etc…) sont les maîtres-mots de cet opus tourné vers l’action. La ville de Paris du 12ème siècle est assez crédible et le lecteur plonge dans l’ambiance de l’époque assez aisément.
Le personnage de Roland a mûri (certes, dans un laps de temps très court) et devient moins casse-pied que dans le premier tome et il se pose un certain nombre de questions sur les décisions qui sont prises et les Haut-Conteurs qui l’entourent.
Les Haut-Conteurs est une bonne série de livres pour adolescents que je conseille.
 
 
 
Publicités