Étiquettes

, , , , , ,

aux prises avec la mort

Présentation de l’éditeur

Ce matin-là, Carly Chase est encore un peu étourdie par les excès de la veille au soir. Au volant de son véhicule, elle se hâte de se rendre au travail. Lorsqu’elle aperçoit, au coin de la route, un van débouler à toute allure, il est déjà trop tard. À la suite d’une terrible collision avec un camion et le van qui prend la fuite, un jeune cycliste qui passait là meurt sur le coup. D’abord traumatisée par le sentiment de culpabilité, Carly est bientôt terrassée par la peur. Car un à un, les hommes impliqués dans l’accident avec elle sont sauvagement assassinés. L’un est retrouvé noyé, les mains scotchées à son volant… le second est retrouvé pendu à un croc de boucher. Pour Roy Grace, aucun doute possible : le meurtrier crie vengeance et veut finir son œuvre en apothéose avec elle. Saura-t-il l’arrêter à temps ?

 

 

Mon avis

 

Un accident de la route, un mort, trois survivants dont la conduite n’est pas irréprochable même s’ils n’ont pas provoqué l’accident et le décés de Tony Revere, cycliste roulant à contre-sens. Carly Chase, Stuart Ferguson et le conducteur de la camionnette blanche, les trois personnes impliquées dans la collision, vont être très vite rattrapés par le drame car la famille du défunt, clan mafieux de New York,  a décidé de se venger. La dernière à devoir mourir est Carly Chase mais Roy Grace, l’inspecteur qui était en charge de l’accident et des deux meurtres qui ont suivi, va tout tenter pour déjouer les plans de l’assassin.

 

Dans un premier temps, la lecture de ce thriller est assez morcelée car on suit successivement Carly Chase, Stuart Ferguson, Tony Revere, Tooth, Roy Grace (etc….) dans leur vie juste avant que l’accident se produise… A ce moment-là, on se demande où veut en venir l’auteur car on a l’impression que l’histoire part dans tous les sens. Une fois cette partie passée, on assiste à l’enquête menée par Roy Grace et son équipe pour retrouver une camionnette blanche impliquée dans le drame et à la mise en place de la vengeance de la famille de Tony. Le rythme va en s’accélérant tout au long de l’histoire même si de nombreux personnages et leurs descriptions alourdissent un peu le texte. L’écriture est fluide et  les chapitres courts ce qui permet un bon moment de lecture.

 

Il faut préciser qu’Aux prises avec la mort est le septième tome des enquêtes de Roy Grace, ce qui n’est aucunement précisé en quatrième de couverture. Cela n’a pas d’impact sur le récit de vengeance ici racontée mais pose un petit probléme lorsque l’on attaque les quelques chapitres sur l’histoire de Roy Grace et sa première femme Sandy qui a disparu depuis dix ans mais que l’on suit durant quelques pages… On sent qu’il manque des informations qui ont été données dans les livres précédents…

 

Un résumé, Peter James nous livre un thriller avec une bonne dose de suspens dont la pléthore de personnages ainsi que le fait que ce soit un septième tome peuvent perdre certains lecteurs.

Publicités