Mots-clefs

, , , , , , , , , , , ,

les micro humains

Présentation de l’éditeur

Demain, l espèce sera
Plus petite
Plus féminine
Plus résistante
Plus solidaire…
A l ère de la 3e Humanité,
Que restera-t-il de nous ?Composée de chercheurs et de militaires, la société française Pygmée Prod commercialise les services d une nouvelle race d humains créée de toute pièce : les Emachs, des femmes et des hommes ne dépassant pas 17 cm. Ces êtres réduits servent sur la planète entière à diverses tâches : leur petite taille et la minutie de leurs gestes font des merveilles ; certains se sont même illustrés dans des actes héroïques. Tout pourrait continuer ainsi, si un fait divers sordide ne venait tout bouleverser. En Autriche, un adolescent se filme en train de torturer trois de ces Emachs. Sur internet, la vidéo fait un buzz.Le Dr Wells, à l origine du projet, prend alors conscience que ses créatures ne sont pas considérées comme des êtres humains. Il milite activement pour que les grands de ce monde changent leur point de vue sur ces minis humains et leur donnent des droits.
De leur coté, les Emachs prennent le maquis et entrent en résistance…
 
 
 
 
Mon avis
 
 
Les Micro Humains est la suite de Troisième humanité qui m’avait passionné mais dans ce deuxième tome, l’histoire tire en longueur sur la fin. Le côté intéressant est la naissance d’un peuple, les Emachs (17 centimétres de hauteur), qui va tout tenter pour exister en tant qu’être humain. Les hommes, égaux à eux-mêmes, voient ces individus comme une menace, surtout que les Emmas (Emachs femmes) décident de ne plus être « captives » et de ne plus subir les atrocités que certains « grands » leurs infligent. Mais comment définir ces êtres à forme humaine, créés par l’Homme, qui pondent des oeufs pour donner naissance et qui ont l’intelligence de leurs aînés ? Des animaux ? Des objets ? Nombreux se penchent sur ce sujet tels que le Vatican, l’ONU, les scientifiques, les politiques et les personnes ordinaires. De plus, on s’aperçoit au fil de la lecture que les Emachs commencent à avoir les mêmes défauts que leurs aînés : égo surdimensionné, société de consommation et tendance à la surpopulation… Ce dernier point inquiétant la Terre, encore présentée dans ce deuxième tome comme un personnage à part entière, qui se rend compte que la miniaturisation de l’être humain n’est pas la bonne solution pour être sauvegardée.
 
 
Bernard Werber nous livre un roman intéressant mais moins passionnant que Troisième Humanité (tome 1) sur la fin qui nous questionne sur notre devenir et notre évolution.  Une des grandes questions de Micro Humains est  : Comment définit-on l’être humain ? par sa taille ? sa conscience ? son âme ? ses actes ? sa façon de procréer ? son arrivée sur la Terre ? Cette problématique pourra bientôt nous être posée si le clonage humain devient une réalité….
Troisième humanité et Micro humains sont des romans nous permettant de réfléchir sur notre société et le devenir de notre planête.
Publicités