Étiquettes

, , , , , , ,

anubis

Présentation de l’éditeur

Londres, une exposition exceptionnelle consacrée aux trésors de Tout-ânkh-Amon.
Des milliers de spectateurs, fascinés, assistent à la promenade sur la Tamise d’une statue géante du dieu Anubis à tête de chacal. Et son arrivée à Trafalgar Square est un véritable triomphe !
Mais l’on a oublié qu’Anubis, le dieu des morts, n’a rien perdu de ses pouvoirs. S’il est venu à Londres, c’est pour exercer sa juste vengeance sur un être maléfique.
Et le crime qui sera soumis à la sagacité de Higgins sera l’un des plus stupéfiants de sa carrière.
 
 
Mon avis
 
Encore une fois, Christian Jacq nous entraîne dans une enquête de l’Inspecteur Higgins qui tient toutes ses promesses. Suite à la découverte d’un corps dans une énorme statue d’Anubis qui a traversé Londres via la Tamise jusqu’au National Gallery pour célébrer l’exposition consacrée aux trésors de Tout-ânkh-Amon, le superintendant Marlow décide de mettre Higgins sur l’affaire afin de la résoudre au plus vite.  Est-ce un meurtre rituel avec une offrande à Anubis (le guide des morts reconnus) ou tout simplement un meurtre banal lié à une vengeance ? Higgins et Marlow s’intéressent particulièrement à ceux qui ont participé au projet de la statue du dieu égyptien. Tous ont un bon alibi pourtant Higgins a la certitude que le meurtrier est l’un d’entre eux surtout qu’il s’aperçoit au fil de l’enquête que la victime, Peter Lewis, était un homme dont le comportement laissait à désirer…
 
C’est un vrai plaisir de se plonger dans cette enquête mêlant les ambiances londonienne et égyptienne. Christian Jacq ne nous abreuve pas de petits détails sur l’ancienne civilisation mais donne les renseignements nécessaires pour bien se plonger dans l’histoire ( pour approfondir le théme autant se référer aux livres de Christian Jacq sur l’Egypte !). Higgins est toujours aussi méticuleux et les éléments de l’enquête retranscrits dans son carnet Moleskine lui permettent de résoudre l’énigme avec brio…
 
Une nouvelle fois, ce fut un bon moment de lecture grâce à Christian Jacq et l’inspecteur Higgins.
 
Je remercie J Editions pour l’envoi de La vengeance d’Anubis.
Publicités