Étiquettes

, , , , , , , ,

le massacre des innocents

Présentation de l’éditeur

La tour Eiffel, un ciel bleu, un soleil citron, une petite fille en robe jaune à pois blancs, ses parents, son frère, un policier en sueur. Brutalement, l’homme en uniforme ouvre le feu ! Ainsi commence la nouvelle enquête du commissaire Mallock. Un peu partout en France, les massacres s’enchaînent sans lien apparent entre les forcenés ou les victimes… Virus? Secte? Terrorisme? Le mystère est total, la panique à son comble. Le pays apprend à vivre avec le couvre-feu et l’armée dans la rue. Mallock et son équipe enquêtent dans une atmosphère de folie furieuse. Le commissaire, autant redouté pour son expertise que célèbre pour ses intuitions, saura-t-il arrêter le massacre des innocents ?
 
 
 
Mon avis
 
 
Une nouvelle fois, Mallock nous livre un thriller palpitant avec Le massacre des innocents, deuxième opus des Chroniques Barbares. Un début tonitruant avec une tuerie au troisième étage de la Tour Eiffel va être suivi de nombreuses morts de masse qui paraissent n’avoir rien en commun à part l’extrême violence. Le commissaire Amédée Mallock, n’étant pas d’accord sur les premiers résultats de l’enquête, est en charge de développer son intuition avec son équipe en toute discrétion. Ministres et hauts fonctionnaires des forces de l’ordre vont vite devoir se rallier à son idée que tous les massacres sont liés… Son seul problème est d’en connaître la cause : terrorisme, secte fanatique ou même un virus… L’enquête va déterminer les éléments et preuves pouvant corroborer ou écarter ces théses.
 
 
Ce thriller intense nous embarque dans une France devenant apocalyptique dans laquelle les victimes de massacres se ramassent à la pelle.  Personne n’est épargné : enfants, femmes, jeunes, vieux,riches, pauvres… Le lecteur suit les progressions de l’enquête de Mallock avec autant d’angoisse que lui jusqu’au dernières pages qui sont d’une grande puissance. La violence est présente du début à la fin mais elle nous permet de réfléchir sur notre monde actuel et ce qui peut pousser des êtres à de telles sauvageries.
Une des forces de l’auteur est de rendre ses personnages attachants et humains, le commissaire en tête, tout en ne nous abreuvant pas de détails qui n’en finissent pas… Tout est habilement dosé. De plus, l’écriture est stylée, parfois assez poétique… C’est devenu rare de nos jours. Malgré les horreurs décrites, on se laisse porter par le récit.
 
Le massacre des innocents est un thriller incroyable qui vous fera froid dans le dos. A lire !
 
 
 
Publicités