Mots-clefs

, , , , , , , , ,

cette nuit la

Présentation de l’éditeur

Adolescente, Tonie Murphy a une vie compliquée entre un petit ami, Ryan, qu’elle adore, des parents avec qui la relation est conflictuelle et des camarades de classe qui lui mènent une vie d’enfer.
Sa vie tourne au cauchemar quand sa sœur cadette est assassinée une nuit d’été. Tonie et Ryan sont reconnus coupables de meurtre et envoyés en prison.
Aujourd’hui âgée de 34 ans, Tonie se retrouve en liberté conditionnelle. De retour dans sa ville natale, elle essaie de reprendre une vie normale.
Mais rien n’est facile. Elle a interdiction de revoir Ryan, sa mère doute de son innocence et le groupe de filles qui lui a mené la vie dure au lycée la harcèle de nouveau.
Surtout, Tonie prend conscience qu’elle ne pourra tourner la page tant qu’elle n’aura pas découvert la vérité. Que s’est-il réellement passé cette nuit-là ?
Mais la vérité à un prix…
 
 
Mon avis
 
 
J’ai retrouvé avec plaisir Chevy Stevens dans Cette nuit-là. Dans un premier temps, ce thriller suit en parallèle les années d’incarcération de Tonie et les quelques mois de la vie de cette dernière avant le meurtre de sa soeur Nicole.
Dès le début, le lecteur sait qu’elle est en prison pour l’assassinat de sa cadette et qu’elle serait innocente. Après la libération de Tonie, Cette nuit-là s’appuie sur la reconstruction de la vie de l’héroine dans la ville de son enfance. Puis, alors qu’elle voulait laisser son passé derrière elle, la réalité la rattrape et Tonie voudra découvrir ce qui est réellement arrivé à sa soeur. Au fil des pages, on comprend assez rapidement qui est (sont) le(s) coupable(s) mais l’enjeu devient de savoir si la vérité sera revélée et les raisons.
 
A travers ce thriller, Chevy Stevens traite différents thémes tels que les relations conflictuelles entre parents et enfants, la vie carcérale, la réinsertion, les erreurs judiciaires ainsi que le harcélement. Des sujets difficiles mais bien menés.
 
Dans la première partie du livre, les chapitres alternant entre l’adolescence et l’emprisonnement de Tonie peuvent être un peu déconcertants. Mais au fil de la lecture, le procédé de l’auteure devient clair et paraît assez habile tant la jonction des deux histoires parralléles se fait dans la seconde partie du thriller. En fin, un petit mot sur l’écriture simple et rythmée de Chevy Stevens qui est plaisante.
 
Cette nuit-là est donc un bon thriller qui ose traiter de thémes graves.
 
Je remercie les éditions L’Archipel ainsi qu’Audrey de langage et Projets conseils pour l’envoi de Cette nuit-là de Chevy Stevens.
 
 
 
 
 
 
Publicités