Étiquettes

, , , , ,

charb

 

Présentation de l’éditeur

Vous trouvez touchants les dessins d’enfants affichés au bureau et la nostalgie branchée des trentenaires ? Sexy les filles perchée sur des talons de 12 cm ? Sympathiques les festivals thématiques qui fleurissent un peu partout les week-ends ? Alors ce livre n’est pas pour vous ! Tous ces détails de la vie quotidienne qui enchantent Amélie Poulain donnent à Charb des envies de meurtre et lui inspirent, dans ce livre, de petites chroniques acides et hilarantes.

 

Mon avis

 

Je connaissais un peu Charb à travers Charlie Hebdo et Maurice et Patapon. Quand on m’a offert Le petit traité sur l’intolérance il y a quelques semaines, je me suis dit pourquoi ne pas découvrir un peu plus l’œuvre de ce dessinateur mort le 7 janvier dernier…

Le livre est divisé en cinquante neuf petits chapitres dans lesquels il fait ses propres fatwas. Elles sont courtes, grinçantes, marrantes et souvent pleines de vérités. Certes, quelques unes sont moins réussies que d’autres mais en majorité elles sont bien trouvées.

L’écriture est incisive, parfois un peu vulgaire. Cependant, cela va avec le ton de son petit traité d’intolérance.

Voici certains billets qui ont retenu mon intention : « Mort aux serveurs sexistes », « Mort aux doudous », « Mort aux chiottes de trains », Mort à ceux qui rentrent d’Inde », « Mort au lâchers de ballons »… Il y en a tant qui sont bonnes qu’au lieu de toutes les citer, je vais plutôt vous les laisser les découvrir…. Et puis, cette réédition ne coûte que trois euros donc pourquoi s’en priver…

Publicités