Étiquettes

, , , , , , , , ,

affaire

Présentation de l’éditeur

1791. On découvre des cadavres dans la Seine, nus et la tête coupée. Malgré l’émoi que cela provoque, Victor Dauterive, jeune officier de la nouvelle Gendarmerie n’a guère le temps de s’en préoccuper : Lafayette, son mentor, l’a chargé d’arrêter Marat, ce dangereux agitateur qui en appelle au meurtre des aristocrates.
Une mission qui tourne vite au cauchemar pour l’enquêteur qui joue sa vie en posant trop de questions. Les vainqueurs de la Bastille sont-ils de vrais patriotes ou des activistes corrompus ? Existe-t-il vraiment un Comité secret aux Tuileries, dans l’ombre de la Cour ? Et n’y aurait-il pas un lien entre Marat et ces corps flottant dans la Seine ?
Peu à peu, Victor Dauterive lève le voile sur un effrayant complot. Une conspiration qui pourrait changer le cours de la Révolution.
*
*
*
*

Mon avis

Des corps retrouvés sans tête pendant la Révolution est un très bon postulat de départ. Dans un premier temps, le livre se divise en deux histoires parallèles : l’enquête sur les corps et la mission que Lafayette a donné à Dauterive : arrêter Marat qui est l’homme le plus virulent contre le Roi. Au fur et à mesure de ses découvertes, Dauterive va réfléchir à la situation et ses décisions vont le mettre sur la route de deux hommes non satisfaits de la police lors de l’enquête sur les assassinats. D’abord réfractaire à mener les investigations, Dauterive va se laisser prendre par l’enjeu et va découvrir un vaste complot…
*
Le premier quart du livre m’a paru un peu lent puis les rebondissements, les meurtres qui s’accumulent, les pièges tendus à Dauterive font basculer le roman dans un style qui m’a plus plu. Le rythme est devenu soutenu, l’histoire passionnante et Dauterive plus homme. L’histoire du complot est bien trouvée et menée… L’auteur a su reconstituer l’ambiance de l’époque avec brio. On y rencontre de grands noms de ce temps-là : La Fayette, Danton, Olympe de Bouges, la famille royale…  On se laisse porter par l’enquête, les découvertes et les déconvenues de Dauterive. On se demande même parfois comment il va pouvoir se sortir des pièges dans lesquels ils tombent.
*
L’écriture de Jean Christophe Portes est très plaisante et assez rythmée ce qui est un réel atout.
*
J’espère que L’affaire des corps sans tête n’est que le début d’une série d’enquêtes menées par Dauterive.
*
Je remercie les éditions City ainsi que LP Conseils qui m’ont permis de découvrir L’affaire des corps sans tête de Jean-Christophe Portes.
 *
 *
 *
 *