Mots-clefs

, , , ,

trembler

Présentation de l’éditeur

Pour soigner ceux que l’on oublie trop souvent, Thomas a vécu des années dans un village perdu en Inde. Lorsqu’il apprend que la femme qu’il a autrefois quittée a eu une fille de lui, ses certitudes vacillent. Il lui a donné la vie, mais il a moins fait pour elle que pour n’importe quel inconnu. Est-il possible d’être un père quand on arrive si tard ? Comment vit-on dans un monde dont on ne connaît plus les codes ? Pour approcher celle qui est désormais une jeune femme et dont il ne sait rien, secrètement, maladroitement, Thomas va devoir tout apprendre, avec l’aide de ceux que le destin placera sur sa route. Voici la réjouissante histoire de ce que nous sommes capables de réussir ou de rater au nom de la seule chose qui compte dans nos vies.
*
*
*

Mon avis

Comme chaque année, au mois d’octobre, sort le nouveau Gilles Legardinier et encore une fois je me suis empressée de l’acheter. Quelqu’un pour qui trembler est dans la lignée des autres romans de l’auteur depuis quelques temps : une belle histoire, de l’humour, de l’amour, de l’amitié…
*
Gilles Legardinier se penche cette fois-ci sur la vie de Thomas, médecin en Inde, qui va revenir en France pour connaître sa fille dont il vient d’apprendre l’existence… Comment faire pour rentrer dans sa vie sans la perturber et sans détruire sa famille ? Son nouveau poste en tant que directeur d’une maison de retraite un peu oubliée de tout le monde dans la ville de sa fille va l’amener à se surpasser…
*
Quelqu’un pour qui trembler est un roman empli de tendresse qu’on ne veut pas lâcher tant l’histoire est touchante, attachante. On se laisse porter par la gaucherie de Thomas, la gentillesse de Pauline et les facéties des retraités.
*
Sous le sceau de la comédie, Gilles Legardinier glisse une réflexion sur l’opposition de deux mondes : les peuples de pays peu développés qui vivent de rien mais qui font tout pour trouver des moments de bonheur et nos sociétés qui ont tout mais qui manquent cruellement de gaieté.
*
Merci M. Legardinier pour ce moment de pur plaisir teinté d’ironie, de bons sentiments, de personnages attachants et loufoques et d’un gros grain de folie que j’ai hâte de retrouver l’année prochaine…
*
A lire !
*
*
*
*
Publicités