Étiquettes

, , , ,

vernon

Présentation de l’éditeur

QUI EST VERNON SUBUTEX ?

 

Une légende urbaine.

Un ange déchu.

Un disparu qui ne cesse de ressurgir.

Le détenteur d’un secret.

Le dernier témoin d’un monde disparu.

L’ultime visage de notre comédie inhumaine.

Notre fantôme à tous.

*

*

Mon avis

Premier Despentes que je lis et malgré les quelques éloges que j’avais entendu sur ce livre, Vernon Subutex ne m’a pas emporté… On peut même dire que je suis restée au bord de la route avec ce roman que j’ai eu du mal à terminer. Le postulat de départ me paraissait pourtant bon : un disquaire du début des années 90 qui voit sa vie basculer suite à la fermeture de sa boutique et à l’arrivée des nouvelles technologies et des nouveaux mode de consommation… On suit donc sa déchéance mais aussi le parcours de ses amis / connaissances d’une époque révolue avec un fond musical très rock.

*

Oui, mais l’histoire s’est perdue au fil des personnages nombreux qui interviennent dont on ne voit pas réellement l’intérêt pendant la lecture. De plus, l’écriture me laisse très perplexe… Pourquoi autant de vulgarité ? C’est un style que je n’apprécie pas du tout. De plus, j’ai l’impression que l’auteure pense que les « fans » de rocks des années 80 et 90 sont tous drogués, accrocs au sexe dont le vocabulaire se limite à b***, ch**** et cou***** ! Pourtant, j’en connais qui ont même fait partie de groupes, mais je ne les retrouvent absolument pas dans ces portraits caricaturaux.

*

Virginie Despentes a-t-elle voulu nous dresser un portrait désenchanté d’une génération ? Je ne saurais le dire tant je ne la reconnais pas…

*

A vous de vous faire votre propre idée en le lisant… De mon côté, je ne tournerai pas les pages du tome 2 !

*

*

*