Étiquettes

, , , , ,

mamie

Présentation de l’éditeur

A tout juste 60 ans, mamie Poldi est fatiguée : tout ce qu’elle veut désormais, c’est aller quelque part au soleil pour terminer sa vie. Donc, direction la Sicile, la terre natale de Peppe, son défunt mari. Là, le soleil brille, la nourriture et les vins sont délicieux et sa belle-famille respire la joie de vivre. Difficile de se résigner à mourir.
Quand Valentino son jeune jardinier est assassiné, mamie Poldi décide de démasquer le meurtrier. Elle se lance dans une folle enquête où elle croise des membres de la Mafia, l’excentrique descendante d’une famille d’aristocrates français et une foule de personnages plus ou moins recommandables.
Et, malgré les intimidations, pas question de renoncer. Même quand le beau commissaire Montana se montre très contrarié de la voir fourrer son nez partout où elle ne devrait pas…
*
*

Mon avis

Mamie cherche les embrouilles est un roman policier plaisant car il repose sur le personnage de Poldi qui est assez attachante. Elle est touchante, directe, tenace, un brin fleur bleue et aussi très portée sur la bouteille. L’enquête en elle-même n’est pas la meilleure que j’ai lue mais on se laisse porter par les stratagèmes de Poldi pour découvrir l’assassin de Valentino, son jardinier. Ce meurtre la sort de sa routine , de sa lassitude et elle va se frotter à bien plus fort qu’elle. A force de fouiner et mettre son nez un peu partout, elle va mettre sa vie en danger.
*
La Sicile en toile de fond est une bonne idée et nous mène sur la piste de la Mafia. Mais Est-ce cette dernière la commanditaire du meurtre de Valentino ? Ne serait-ce pas trop évident ?
*
Mario Giordano nous livre un  roman policier aussi dynamique que son héroïne Poldi. L’écriture est simple mais pleine d’entrain.
*
En résumé, Mamie cherche les embrouilles permet de passer un bon moment en  nous lançant dans une résolution de meurtre qui vaut surtout pour son personnage principal.
*
*
*
Je remercie les éditions City ainsi que LP conseils pour l’envoi de Mamie cherche les embrouilles de Mario Giordano.
*
*
*
*