Étiquettes

, , , ,

jadore

Présentation de l’éditeur

Décrocher un job dans un grand cabinet d’avocats new-yorkais : pour Catherine Lambert, la petite frenchie, c’est un rêve. Manhattan, ses lieux branchés, ses boutiques fascinantes pour une accro du shopping… Mais dès qu’elle pose le pied à New York, tout part en vrille. Sa patronne ? Une hystérique ultra-exigeante. Ses clients ? Des types lubriques aux égos surdimensionnés. Ses collègues ? Des assoiffés de pouvoir prêts à tout. Heureusement que dans cet enfer, Catherine peut compter sur Rikash, son assistant indien qui la sort des situations les plus délicates. Et puis il y a ce riche homme d’affaires pour qui elle a le béguin : avec lui, c’est limousines, spas, haute couture et soirées chics ! Mais si cette histoire, comme tout dans cette ville, n’était que de la poudre aux yeux ?
*
*

Mon avis

J’ai pris beaucoup de plaisir à lire J’adore New York d’Isabelle Laflèche. Les « aventures » de Catherine, jeune avocate parisienne d’un grand cabinet partant pour New York dans le but de devenir associée, sont assez addictives. Malheureusement, pour notre héroïne, tout ne se passe pas comme elle l’avait prévu. Finie la camaraderie et bienvenue dans la compétition ! Ses nouveaux collègues sont plus là pour l’enfoncer que pour l’aider. Heureusement que son assistant Rikash est présent pour la divertir et la comprendre. Quant à ses amours, après avoir hésité sur ses sentiments avec un avocat du cabinet muté à Paris, son choix se porte sur Jeffrey, un client. Oui mais, est-ce un rêve ?
*
L’histoire est plaisante, rythmée. Le lecteur ressent le stress de Catherine mais aussi ses joies voire ses peines. On la voit se débattre des coups bas subis, avec les dossiers qui s’accumulent et ses sentiments. C’est un peu le roman Le diable s’habille en Prada chez les avocats. Même le côté mode est présent.
*
L’écriture d’Isabelle Laflèche est enthousiaste. Il n’y a pas de lenteurs dans le roman. Le seul bémol que je relève est l’omniprésence des marques qui lasse au bout d’un moment. L’auteure nous en livre un catalogue au fil des pages. Malheureusement, cela devient courant dans de nombreux romans…
*
A lire pour avoir un moment de légèreté et de plaisir….
*
*
*
Je remercie les éditions City et LP Conseils pour la découverte de J’adore New York d’Isabelle Laflèche.
*
*
*