Étiquettes

, , , , ,

inconnue

Présentation de l’éditeur

La générosité a souvent deux visages.
Celui qu’on voit et l’autre, trouble.La première fois que je l’aperçois, elle se tient sur le quai bondé de la gare de Fullerton, à Chicago. Il fait un froid à vous glacer les os, il pleut à verse. Elle serre un bébé dans ses bras. Rien ne les abrite. Quelques jours plus tard, elle est de nouveau là. Aussi fragile. Cette fois, je l’aborde/vais lui parler. Sans trop savoir pourquoi. Ni où tout cela va me mener…
Hantée par l’image de cette jeune sans-abri et de son bébé,  Heidi néglige l’avis de son mari et l’hostilité de sa fille : elle ouvre sa maison à l’inconnue du quai. Qui est vraiment Willow ? Mutique, vulnérable, a-t-elle quelque chose à voir avec l’inquiétante Willow Greer, dont le compte Twitter est plein de conseils macabres sur le suicide ?
Peu à peu, la présence de l’inconnue dans la maison agit comme un révélateur des fissures familiales…
 *
 *

Mon avis

Au début de ma lecture de L’inconnue du quai, je me suis demandée où l’auteure voulait nous mener… Puis au fil des pages, le récit se met en place grâce à l’alternance des chapitres montrant le point de vue des trois protagonistes : Willow, Heidi et Chris. On y découvre leur histoire, leurs sentiments et rancoeurs. Les parties les plus intéressantes sont celles concernant Heidi et Willow dont le destin a fait que la première aide la seconde. Mais est-ce vraiment pour le meilleur ? Une relation malsaine s’installe entre elles et Heidi va sombrer.
*
L’auteure parvient à ménager le suspens qui va crescendo même si le lecteur pressent ce qu’il va advenir de Willow et Heidi. la découverte au fur et à mesure de leur histoire lève le voile sur leur vie. Et la personne la plus dangereuse n’est pas celle que l’on croit en premier lieu.
*
L’écriture de Mary Kubica est habile car elle distille de-ci de-là des informations aidant à reconstituer le puzzle. Le changement psychologique d’Heidi est parfaitement mené et relaté. la succession de chapitres avec l’alternance des narrateurs donne du rythme au livre.
*
Une fois commencé, il est difficile de fermer le livre tant on veut savoir ce qu’il va réellement arriver à chaque personnage et si ce que l’on pense va bien se passer… j’ai toutefois un petit bémol sur la fin qui m’a paru un peu trop rapide et finalement prévisible.
*
*
Je remercie les éditions Mosaic ainsi que LP Conseils pour l’envoi de L’inconnue du quai de Mary Kubica.
*
*
*
Publicités