Étiquettes

, , , , , , ,

Présentation de l’éditeur

Turquie, marché d’Igdir. Aman, la fillette kurde dont la famille est gardienne millénaire du mystère de l’Ararat, n’aurait pas dû accepter cette licorne en bois… Elle savait que c’était interdit.
Melbourne, Parlement mondial des religions. Un rapport secret est alarmant : les glaces du mont Ararat fondent inexorablement. L' » anomalie d’Ararat « , cette forme détectée au cœur du glacier, est-elle  » la  » preuve que l’arche de Noé s’y est échouée comme le racontent la Torah, la Bible et le Coran ?
Arménie, Etchmiadzine. Quatorze mercenaires font irruption dans la cathédrale pour s’emparer d’une relique inestimable : un fragment de l’arche. Leur but : ne laisser aucun témoin. C’est le déclenchement d’une vague de meurtres aux quatre coins du monde.
Vatican, enfer de la Bibliothèque apostolique. Zak Ikabi, ethnologue et aventurier, a moins de trois minutes pour photographier l’original du sulfureux Livre d’Enoch. Quel secret, dont dépend l’avenir de toutes les religions, relie les mythes de l’arche, du Déluge et des licornes ?
Université de Toulouse-Le Mirail, laboratoire du DIRS. La glaciologue Cécile Serval se trouve nez à nez avec Zak, venu lui dérober son rapport secret. C’est le début d’une course qui nous emporte de l’Arménie au Vatican, du Nakhitchevan à Hong Kong… Pour s’achever sur les flancs de l’Ararat…
Là où la vérité dépasse l’imagination.

*

*

Mon avis

La dernière Licorne est une très belle découverte. Voici un thriller qui n’a rien à envier au Da Vinci et autres consorts… L’histoire est haletante du début à la fin. Dans un premier temps, nous suivons Zak Ikabi, homme mystérieux dont l’ingéniosité lui permet de rentrer dans les archives du Vatican pour y photographier le livre apocryphes d’Enoch. Puis, le lecteur suit une bande de « mercenaires » dont la violence ne semble pas avoir de limites… Bien sûr, les derniers vont croiser la route du premier et tout va s’emballer au grand désespoir de Cécile Serval, glaciologue à l’Université du Mirail à Toulouse ne croyant pas à l’hypothèse émise sur l’Arche de Noé, qui est prise en otage avec son collègue Arsène Parella par Zak. A partir de là, l’histoire s’emballe pour les protagonistes mais aussi pour le lecteur qui n’aura de cesse de savoir comment tout va se terminer et si Ikabi est réellement du bon côté.
Le récit est très bien construit avec des moments assez intenses et un rythme effréné afin que les différents protagonistes puissent trouver la preuve de l’existence de l’arche de Noé alors que le parlement mondial des religions essaie de garder secret ce qui en découle. Les personnages principaux sont parfaitement traités. Ils ont des faiblesses, des défauts mais une volonté de fer qui leur donne un côté attachant. Quant aux méchants, on peut dire qu’à cause de leurs agissements, ils sont irrécupérables…. Arriveront-ils tous au sommet du Mont Ararat pour connaître la vérité ? A vous de le découvrir…
De l’aventure, des meurtres, une réflexion sur la religion… Que demander de mieux quand cela est traité aussi efficacement…
 *
 *
Je remercie les éditions Presse de la cité pour la découverte de La dernière Licorne de Tobby Rolland
Publicités