Étiquettes

, , , , , , , ,

Présentation de l’éditeur

 » Sept morts dans sept siècles tariront votre lignée.  » À cet avertissement proféré en décembre de l’an 1345 à l’encontre du Vicomte Pancrace d’Armuth par le dernier des Templiers, la mort de Jean de Renom fait aujourd’hui un écho lugubre. Abattu par balles sur les marches de sa propriété, le châtelain payerait-il les fautes de ses aïeux ?
Alors que les coteaux bordelais saignent le soleil en un nectar somptueux, Mallock sonde les racines du mal et goûte à un breuvage bien plus amer : l’éternel venin des âmes…
Dans cette enquête, secrets de famille, meurtres en chambres closes et ambitions inavouables s’entrelacent tels les tortueux sarments qui envahissent au printemps les vignobles de France.

*

Mon avis

Les larmes de Pancrace était le seul roman de Mallock que je n’avais pas encore lu… Et cela aurait été dommage de passer à côté ! On y retrouve l’écriture soignée de l’auteur qui est un réel plaisir. L’histoire de la famille Renom est prenante : suite à  l’assassinat de Jean, dernier châtelain Renom en date, le commissaire Mallock se penche sur ses aïeux et va découvrir un grand secret…. Dès le début, un assassin est rapidement désigné mais cela ne convainc pas Mallock à cause d’un petit détail qui le turlupine et qu’il va devoir éclaircir afin de faire libérer un innocent… Son enquête va le confronter au passé du défunt et de sa famille qui ne cesse d’avoir des répercussions dans le présent.

*

L’enquête est très bien ficelée et le lecteur reste sans voix devant le machiavélisme exposé. On y retrouve un Mallock toujours aussi fin dans ses analyses. Quand il doute, il reprend les éléments un par un afin de mieux s’y retrouver. Son côté très humain (chaleureux, malicieux mais aussi froid, acide et bourru à certains moment) est très appréciable. Ses joutes verbales avec lui-même valent souvent le détour !

*

L’enquête historique est très bien construite, très intéressante. Le fait de la disperser tout au long du roman permet de maintenir le lecteur en haleine… Une bonne dose de suspens et d’humour, d’excellentes connaissances et recherches sur la vigne et une reconstitution historique de la région au Moyen-âge sont les points forts de ce roman. De plus, l’écriture et le style sont toujours aussi raffinés…. C’est un vrai régal !

*

A lire !

*

Publicités