Étiquettes

, , , , , , , , , ,

Présentation de l’éditeur

La famille Spencer vient de s’installer à Mahingan Falls.
Un havre de paix.
Du moins c’est ce qu’ils pensaient….
Meurtres sordides, conversations téléphoniques brouillées par des hurlements inhumains et puis ces vieilles rumeurs de sorcellerie et ce quelque chose d’effrayant dans la forêt qui pourchasse leurs adolescents…
Comment le shérif dépassé va-t-il gérer cette situation inédite?
Ils ne le savent pas encore mais ça n’est que le début…
*
*
*

Mon avis

Le signal de Maxime Chattam est un roman addictif. En effet, impossible de s’en détacher avant la fin ! En nous plongeant dans l’histoire de la famille Spencer qui vient de déménager à Mahingan Falls, ville enclavée qui se réveille seulement en été, l’auteur suscite en nous les pires angoisses oscillant entre le rationnel et le surnaturel.
*
Le groupe d’adolescents confrontés au mal nous rappelle forcément le roman « ça » de Stephen King. On peut aussi noté d’autres références au maître de l’horreur : Le fléau (les champs de maïs), Salem (la ville souvent nommée)…. Je pense que Maxime Chattam a voulu rendre hommage à un des ses auteurs préférés.
*
Le suspens monte petit à petit au fil des pages et certaines scènes dans le champs de maïs et les égouts sont trépidantes et effroyables. Les morts « bizarres » et horribles qui s’accumulent commencent à peser sur la petite ville. L’auteur a créé un mélange bien pensé de fantastique avec une pincée de gore et de terreur. L’explication des manifestations « surnaturelles » est très novatrice et peut nous faire réfléchir sur notre monde actuel et l’inconscience de certains qui ne voient que l’enrichissement.
*
Le signal est un roman assez imposant mais l’écriture est fluide, les personnages attachants et l’histoire finement ciselée. De plus, le livre est magnifique avec sa couverture noire et argentée ainsi que ses pages noircies sur les bords.
*
Le signal est un vrai régal ! N’hésitez pas à avoir peur !
*
*