Autre-Monde, Tome 7 : Genèse de Maxime Chattam

Étiquettes

, , , , , , , , , , ,

genese

Présentation de l’éditeur

Traqués par l’empereur et par Entropia, Matt, Tobias, Ambre et les leurs doivent fuir et rallier des terres inconnues pour s’emparer du dernier Cœur de la Terre avant qu’il ne soit détruit. Mais le monde souterrain qu’ils découvrent ne grouille pas seulement de dangers. Il recèle d’incroyables révélations. La guerre est proche. Les sacrifices nécessaires. L’ultime course-poursuite est déclarée. Autre-Monde s’achève et livre enfin tous ses secrets.
 *
*

Mon avis

Toutes les bonnes choses ont une fin… J’ai eu un petit pincement au coeur quand j’ai ouvert Genèse, le septième tome de la série Autre-Monde. Maxime Chattam a réussi au fil des pages à nous transporter dans ce monde où tout a changé depuis la grande tempête.  Pour la dernière fois, on retrouve l’Alliance des trois (Matt, Tobias et Ambre) qui continuent leur route via l’Europe et le Moyen-Orient afin de récupérer le dernier coeur de la Terre et battre Ggl.
*
Ce livre foisonne d’aventures, de péripéties, de batailles et d’explications. En effet, même si on se doutait de ce qui se tramait derrière Ggl, on attendait de savoir le pourquoi du comment. Et la réponse vient d’Anonymous, être secret qui craint pour son existence. Décidera-t’il de les aider ?
*
Le récit s’achemine vers la grande bataille qui est bien exploitée même si on aimerait qu’elle dure un peu plus longtemps et plus de pages. Les morts se comptent par milliers dans les deux camps et la victoire est plus qu’incertaine. L’aide des maturs et d’anciennes connaissances pourrait-elle les sauver d’Entropia ?
*
Malgré une lecture plaisante, le final laisse tout de même le lecteur sur sa faim. On aimerait en savoir plus sur l’après… Mais cela peut donner vie à une suite (enfin je l’espère). Maxime Chattam nous indique toutefois que des romans sont en préparation concernant deux personnages qui ont été croisés par l’Alliance des trois.
*
Il faut bien avouer qu’à certains moments, on ne peut s’empêcher de rapprocher ce livre (encore plus que les précédents) à une autre oeuvre : Le Seigneur des anneaux de Tolkien (avec l’araignée, les golems de pierre…). On pouvait déjà remarquer des influences comme celle de la Guerre des mondes pour les Tourmenteurs…
*
Merci M. Chattam pour la série Autre-Monde qui fut un plaisir de lecture !
*
*
*
*

Les enquêtes de Setna – Le livre interdit (tome 2) de Christian Jacq

Étiquettes

, , , , , , ,

setna

Présentation de l’éditeur

Le prince Setna, fils cadet de Ramsès II, doit se rendre à la capitale pour questionner son père sur la disparition du vase scellé d’Osiris, un vase unique qui contient le secret de la vie et de la mort. Mais le chemin pour le retrouver est criblé de dangers et rien n’indique que Pharaon acceptera de lui confier la vérité. Setna a pourtant une mission à accomplir : se procurer le livre de Thot, le livre interdit, qui seul pourrait arrêter le voleur, un mage noir aux desseins funestes.

De son côté, Sékhet, la fiancée de Setna, se cache depuis que son père, après lui avoir fait une révélation terrifiante, a voulu la supprimer. Réfugiée chez des paysans, elle doit une nouvelle fois fuir pour échapper à des tueurs.

Sékhet pourra-t-elle transmettre à Setna l’épouvantable secret dont elle est dépositaire ? pendant ce temps-là, le mage noir progresse sur le chemin du Mal…

*

*

Mon avis

Le livre interdit est la suite de La tombe maudite dans la série Les enquêtes de Setna. Dans le livre précédent, le lecteur avait laissé Setna et Sekhet dans des situations difficiles et dangereuses chacun de leur côté. Dans ce deuxième tome, Christian Jacq nous raconte la suite de leurs aventures. Setna poursuit son enquête sur la disparition du vase d’Osiris et décide d’aller voir son père concernant ses sentiments et le différent qui en découle avec son frère. Quant à Sekhet, elle essaie d’échapper à son père et aux assassins qu’il a envoyé.

*

Christian Jacq arrive une nouvelle fois à embarquer le lecteur par son histoire. Ici, il y a moins d' »archéologie » mais plus d’enquête. Le roman en devient plus captivant car il arrive à combiner les deux parfaitement. Le rythme s’accélère et même temps que les héros sont mis en difficulté. Le roman est court et se lit facilement. L’auteur réussit à nous faire douter sur certains personnages et on se demande comment va finir l’histoire. Pour cela, il faut encore patienter deux tomes que je ne vais pas tarder à lire pour savoir ce qui va arriver à chacun des protagonistes.

*

*

*

A comme Apocalypse de Douglas Preston et Lincoln Child

Étiquettes

, , , , , , , ,

apocalypse

Présentation de l’éditeur

Il y a cinq ans, Eli Glinn avait dirigé une expédition pour récupérer un météore géant tombé sur un îlot du Cap Horn. Mais le navire qui le convoyait avait sombré.
Aujourd’hui, Glinn n’a plus le choix. Cette étrange météorite a donné naissance à une créature mutante qui menace la planète. Il faut à tout prix la détruire.
La mission qu’il confie à Gideon Crew – entre autres spécialiste des armes nucléaires – ressemble à s’y méprendre à une opération suicide…
 *
*

Mon avis

En trois mots : J’ai adoré !!! On retrouve avec plaisir Gideon Crew qui se retrouve embarqué par Eli Glinn sur un bateau afin de détruire une météorite qui a coulé il y a quelques années lors d’une expédition menée par ce dernier. Bien sûr, tout ne va pas se passer tranquillement et les morts vont s’accumuler. En plus de cela, de nouveaux « passagers » vont faire leur apparition sur le navire…
Ce roman est la suite de Ice Limit, paru il y a une dizaine d’années. Cependant, il n’est pas nécessaire de l’avoir lu pour se plonger dans A comme Apocalypse.
Les auteurs nous font vite entrer dans l’histoire en nous relatant ce qui s’est passé dans Ice Limit : la découverte de la météorite, l’expédition qui a tourné au fiasco et la perte du « monstre » extraterrestre; puis ils enchaînent avec la période actuelle. Le lecteur découvre en même temps que les personnages ce qui a poussé dans les abysses. Et cet arbre réserve bien des surprises….
Le récit est rythmé et ne laisse pas de place aux temps morts. Le lecteur se laisse emporter par les découvertes (le langage utilisé par l »arbre », les cerveaux…) et l’action. Toute la partie avec les vers est palpitante. Le suspens devient vite addictif et le navire devient une scène de huis-clos.
Les différents personnages sont intéressants par leur caractère mais aussi par ce qu’ils apportent à l’histoire. Parfois semblant rudes voir détestables, certains d’entre eux révèlent leur vrai visage et paraissent plus sympathiques (exemple : Garza).
*
Le seul petit bémol que je relève est le dénouement trop rapide. En deux/trois pages, la fin est pliée. C’est un peu dommage…
*
A découvrir !
*
*
Je remercie les éditions L’Archipel ainsi que LP Conseils qui m’ont permis de découvrir A comme Apocalypse de Preston et Child
 *
 *

L’histoire de l’art en BD tome 1 de Bruno Heitz et Marion Augustin

Étiquettes

, , , , , , , , , , , ,

art

Présentation de l’éditeur

Qu’est-ce que l’Art ? Comment sont nées les premières oeuvres ? Pourquoi certaines ont-elles traversé les siècles, quand d’autres sont tombées dans l’oubli ? Comment vivent et travaillent leurs créateurs ? Précise, vivante, impeccablement documentée, mise en scène avec bonheur par Bruno Heitz, L’Histoire de l’Art en BD propose un immense voyage dans le temps, à la découverte de la création artistique, de ses oeuvres et ses auteurs, peintres, sculpteurs et architectes. Ce premier tome aborde chronologiquement : La Préhistoire (les peintures rupestres, les mégalithes), L’Egypte, La Grèce et la Rome antiques, Le Moyen Âge (les cathédrales) et les débuts de la Renaissance en Italie (Giotto, Botticelli…).
*
 *
 *

Mon avis

Je suis toujours intéressée par les BD voulant expliquer l’évolution de notre monde sur divers sujets. Quand Babelio a proposé lors de sa Masse Critique, L’histoire de l’art en BD, je n’ai pas hésité à le choisir ! Dans ce tome 1, on nous retrace l’art de la Préhistoire à la Renaissance Italienne, en Occident. Pour nous guider, un grand-père explique à ses enfants les différentes périodes de l’art. On y croise l’homme de Néandertal, les mésopotamiens, les égyptiens, les romains, les grecs, les wisigoths dans une première partie. Dans une deuxième qui est consacrée à la période allant du Moyen-Âge à la Renaissance, on se penche sur la France, l’Angleterre, les croisades et la découverte de l’Amérique du Sud. Enfin, une dernière partie aide grâce à des photos et reproductions d’expliciter ce qui a été raconté dans la bande dessinée.
*
Cette bande-dessinée est très intéressante pour les enfants mais aussi pour les adultes. Certes, les grands apprendront moins de choses que les plus jeunes mais une petite piqûre de rappel ne fait jamais de mal. C’est la base de l’évolution de l’art qui est abordé dans cet ouvrage. J’aurais aimé parfois que le sujet soit un peu plus approfondi mais cela reste un bon b.a-ba.
*
Les dessins sont simples et assez représentatifs de l’art. L’idée d’avoir un papi qui explique à ses petits-enfants est bonne. Cela représente la transmission de la connaissance. Les explications sont claires mais assez générales.
*
En résume, L’histoire de l’art en BD permet une bonne entrée en matière concernant l’art et peut permettre de réveiller l’intérêt de certains à ce sujet. Un deuxième tome est normalement prévu pour combler la période de la fin de la Renaissance à nos jours.
 *
 *
Je remercie Babelio ainsi que Casterman qui m’ont permis de découvrir L’histoire de l’art en BD lors d’une Masse critique.
*
 *
 *

Crise et châtiment de Bertrand Fitoussi

Étiquettes

, , , , , , , , , , , ,

crise

Présentation de l’éditeur

Hiver 2009. Mathieu Blanc, un banquier londonien, tombe du tabouret d’un pub, victime d’une attaque. Il a été châtié. Mais de quoi était-il donc coupable ? Années 2000 : le marché du sexe est libéralisé depuis 40 ans, celui de l’argent depuis plus de 20. Le volume des transactions sexuelles et financières atteint un plus haut historique. En apparence, Mathieu mène une existence rangée de premier de la classe, sa vie familiale et sociale est heureuse, sa carrière bien lancée. En réalité, il fréquente un enfer qui n’est même pas pavé de bonnes intentions, l’enfer de la course à l’argent et au sexe. Lorsqu’il croise en même temps deux obstacles, une crise mondiale et une femme scandaleuse, les portes de l’enfer se referment derrière lui. Malgré les conseils de son ami Ruben, extravagant trader new-yorkais à la vie érotique agitée et aux nombreuses théories, la chute paraît inévitable.
*
 *
 *

Mon avis

Ah, le monde de la finance ! De l’extérieur, c’est un univers qui nous paraît opaque… Bertrand Fitoussi nous permet de mieux le comprendre dans son roman Crise et châtiment. Le lecteur suit Mathieu, français expatrié à Londres dans la banque Credixo qui vient d’avoir un AVC. L’auteur remonte au moment où Il gagnait très bien sa vie (pour nous, pauvres lecteurs…) mais en voulait toujours plus. Puis, tout bascule quand il est nommé à la tête du département des CDO, titres à risques qui sont pourtant en pleine expansion en 2006/2007. Mathieu ne sent pas cette nouvelle responsabilité mais l’accepte. Il doute de ces nouveaux produits mais essaie tout de même de les placer… Pendant, ce temps-là, lui qui avait toujours été fidèle reprend contact avec Sandra, une ex. En parallèle, le lecteur suit Ruben, ami de Mathieu qui vit à New York, lui aussi étant dans le monde financier et qui a beaucoup moins de scrupule que lui.
 *
Finances, crise, sexe et questionnement sur la société sont les sujets principaux de ce livre. Parfois, cela rappelle le film Le loup de Wall Street de Martin Scorsese avec Leonardo DiCaprio, même si cela est moins trash. L’écriture est vive et sans temps mort. Malgré la chute de Mathieu, l’auteur ne nous apitoie pas sur son sort car il nous montre que les « financiers » vivent dans une autre réalité que nous et qu’eux ne s’apitoient sur le sort des pauvres gens qui perdent tout. On se laisse prendre par l’histoire et on veut savoir comment cela va se terminer pour le « héros ». Sur ce point, Bertrand Fitoussi nous offre une fin bien pensée que je vous laisse découvrir.
*
Roman à lire pour sortir des romans traditionnels car l’auteur nous fait sortir de notre zone de confort tout en maniant l’humour, le cynisme.
*
*
Je remercie les éditions Scrineo ainsi que Babelio qui m’ont permis de découvrir Crise et châtiment de Bertrand Fitoussi lors d’une Masse Critique.
 *
 *
 *

Demain n’attend pas de Céline Rouillé

Étiquettes

, , , ,

demain

Présentation de l’éditeur

Cela fait cinq ans que Sarah a tout quitté pour réaliser son rêve : ouvrir une maison d’hôtes sur la côte normande. Depuis, elle savoure chaque instant de sa vie. Alors, quand une menace risque de tout remettre en question, elle remonte ses manches pour protéger son havre de paix. A quelques kilomètres de là, un autre destin se joue. Celui de Pierre, employé dans une luxueuse résidence médicale. Accusé d’un forfait qu’il n’a pas commis, sa vie est sur le point de basculer. Armés d’une farouche volonté, Sarah et Pierre dont les chemins vont se croiser, partent à la reconquête de leurs existences. Bousculés par des rencontres inattendues et des secrets, ils vont découvrir que derrière les problèmes, des bonheurs peuvent naître alors qu’on ne les attend pas…
 *
 *

Mon avis

Demain n’attend pas est une belle découverte même si j’ai des réserves concernant la deuxième partie du livre qui m’a moins plu.
*
Dans un premier temps, nous suivons la vie de Sarah et Pierre, deux personnes ne se connaissant pas. La première tient un gîte et élève ses filles. Quand l’installation d’un grand complexe vacancier est évoqué sur sa ville, elle décide de passer à l’action avec ses amis. Quant à Pierre, il travaille dans une résidence médicale jusqu’à temps que des vols lui soient mis sur le dos… Suite à son licenciement, il décide de se mettre au vert afin de mieux se reconstruire.
Dans la deuxième partie, l’auteure se penche plus vers les personnages « satellites » du début du livre : Lucille, Mireille, Agatha et Virginie, entre autres. Les différents chapitres permettent de mettre les événements en relation en ayant en point de mire Sarah et Pierre.
Le lecteur se laisse porter par l’histoire sans trop de difficultés surtout au début. Cependant, les différents personnages et la succession de chapitres qui leurs sont consacrés ralentissent le rythme du roman. C’est dommage. Tout de fois, la lecture reste plaisante et la fin révèle bien des secrets et surprises. Au fil de la lecture, on ne peut que ressentir de l’empathie envers Pierre, pour moi, le personnage central alors que ses apparitions sont rares à partir de la moitié du roman. L’écriture est simple ce qui rend la lecture facile et l’auteure nous décrit les conséquences de la jalousie.
*
Un roman à découvrir.
*
*
*
Je remercie les éditions City ainsi que LP Conseils pour l’envoi de Demain n’attend pas de Céline Rouillé.
*
*

[Gataca] de Franck Thilliez

Étiquettes

, , , , , , , , ,

gataca

Présentation de l’éditeur

Quel lien entre onze psychopathes gauchers et l’homme de Cro-Magnon ?
Alors que Lucie Henebelle peine à se remettre de ses traumatismes, l’ex-commissaire Sharko se voit relégué à des enquêtes de seconde zone. Telle la découverte du corps de cette jeune scientifique, battue à mort par un grand singe.
À nouveau réunis pour le pire, les deux flics plongent aux origines de la violence, là où le génome humain détermine son avenir : l’extinction.
Bienvenue à GATACA…

*

*

Mon avis

Nouveau Thilliez lu et une nouvelle fois, je suis restée scotchée au livre… L’enquête est prenante du début jusqu’à la fin. On y retrouve les deux flics Hennebelle et Sharko vus précédemment dans les autres livres de Thilliez. Ils vont devoir faire équipe alors que le souvenir douloureux de l’enlèvement des filles de Hennebelle est bien présent. Cette dernière fait face à la mort comme elle le peut avec l’aide de sa mère. Quant à Sharko, le terrible événement l’a usé et il se laisse dépérir peu à peu. Cette nouvelle enquête va leur permettre d’avancer sur leur vie personnelle et sociale.

*

L’enquête en elle-même est passionnante. Le lecteur est plongé dans un monde d’apprentis sorciers qui jouent avec l’ADN… Une particularité de certains gauchers est mise en avant qui remonterait à l’époque de Cro-Magnon : la violence. En effet, l’auteur nous explique pourquoi certains peuples à certaines époques étaient majoritairement gauchers et pourquoi au fur et à mesure les droitiers sont devenus plus nombreux. Etant gauchère, je me suis posée quelques questions, je dois l’avouer.

*

Le rythme de Gataca est soutenu. Il n’y a aucun temps mort tant au niveau de l’enquête que des informations scientifiques fournies. Les héros ne sont pas épargnés et le lecteur ne peut que ressentir de l’empathie pour eux. On ne peut qu’apprécier un tel thriller.

*

A lire !

*

*

Les jumelles de Claire Douglas

Étiquettes

, , , ,

les-jumelles

Présentation de l’éditeur

Après un accident tragique, obsédée par la mort de sa sœur Lucy, Abi s’installe à Bath dans l’espoir de reprendre pied. Mais elle y rencontre Beatrice et Ben, un couple de jumeaux qui l’attirent dans leur univers privilégié et trouble…
Invitée par Bea à vivre dans l’hôtel particulier qu’elle partage avec Ben, Abi met tout en œuvre pour satisfaire les exigences de ses amis. Aimantée par eux mais déstabilisée par leurs comportements étranges, elle est poussée vers la folie quand elle est visée ― mais l’est-elle vraiment ― par des événements inquiétants qui se produisent dans la maison…
*
*
*

Mon avis

Les jumelles de Claire Douglas est un roman psychologique habilement construit.
On suit Bea qui décide de déménager dans la maison d’ Abi, jeune fille qui ressemble étrangement à sa soeur jumelle décédée. Bien sûr, c’est son aspect qui l’attire mais au fur et à mesure, elle s’aperçoit que la ressemblance s’arrête à l’apparence. En effet, Abi change de comportement quand Bea se rapproche de Ben, son frère jumeau.
*
La gémellité est le point central de ce roman. Cependant, on s’aperçoit que l’attachement est différent entre les deux paires de jumeaux. Abi s’en rend compte assez vite surtout lorsque des choses étranges arrivent tel qu’un bouquet lui étant envoyé par sa soeur morte. Ses soupçons se dirigent directement vers Abi.
*
Après un début un peu lent, l’histoire se met en place. On se laisse embarquer par l’auteure qui pimente le roman d’ un suspens qui va crescendo. Le petit bémol que j’ai à relever est que la fin a été assez prévisible pour moi. On peut toutefois dire que le récit est bien mené. L’écriture est fluide et le nombre élevé de personnages satellites apporte souvent un élément pour mieux comprendre ce qui se passe entre Bea et Abi.
*
Les jumelles est le premier roman de Claire Douglas et je pense suivre ses prochaines parutions afin de voir si elle continue sur sa lancée.
*
*
Je remercie Harper Collins Noir ainsi que LP Conseils pour la découverte du roman Les jumelles de Claire Douglas.
*
*
*

Le syndrome [E] de Franck Thilliez

Étiquettes

, , , , , , , , , , ,

syndrome

Présentation de l’éditeur

Un film mystérieux et malsain qui rend aveugle… Voilà de quoi gâcher les vacances de Lucie Henebelle, lieutenant de police à Lille.
Cinq cadavres retrouvés atrocement mutilés… Il n’en fallait pas plus à la Criminelle pour rappeler le commissaire Franck Sharko, en congé forcé.
Deux pistes pour une seule et même affaire qui va réunir Henebelle et Sharko.
Des bidonvilles du Caire aux orphelinats du Canada, les deux nouveaux coéquipiers vont mettre le doigt sur un mal inconnu, d’une réalité effrayante et qui révèle que nous pourrions tous commettre le pire.
Ceux qui ne connaissent pas le syndrome [E], ne savent pas de quoi ils sont capables…

*

*

Mon avis

Syndrome E est le thriller qui réunit Lucie Hennebelle et Franck Sharko, les « héros » des précédents livres de Thilliez. Il y  fait rencontrer ses deux personnages, deux flics peu épargnés par la vie, pour une enquête haletante. Thilliez parvient encore une fois a mélanger une enquête passionnante et la science. Le cerveau reste au coeur de l’histoire mais ici on y pénètre via la vue. L’explication sur ce que voit l’oeil et ce que perçoit le cerveau est très intéressante. L’auteur parvient à vulgariser ce qui peut paraître compliqué.

*

C’est Hennebelle qui va chercher Sharko car leurs enquêtes se rejoignent. Leur première rencontre ne va pas être étincelante mais ils vont réussir à s’apprivoiser pour le meilleur et peut-être pour le pire. Ses deux personnages sont toujours aussi attachants et on se dit au fil des pages que du bonheur ne leur ferait pas de mal. On y croit jusqu’au bout. Revenons à l’enquête compliquée qui les mènera au Québec ainsi qu’en Egypte et qui laissera des cadavres sur leur passage…

*

Définitivement, je me suis mise à aimer les thrillers de Franck Thilliez malgré ma première lecture (Fractures) qui ne m’avait pas plu. Je trouve que son écriture s’améliore car elle n’a plus ce côté haché qui m’avait rebuté. Le rythme et les rebondissements sont toujours aussi présents. Les différents personnages sont bien développés et j’ai réellement un petit faible pour Sharko, flic traînant son désespoir. Bien sûr, ne pouvant rester sur cette fin (que je tairai), j’ai tout de suite commencé [Gataca], la suite… Thilliez deviendrait-il addictif ?

*

*

 

 

Les enquêtes de Setna : La tombe maudite de Christian Jacq

Étiquettes

, , , , , , , ,

setna tombe

Présentation de l’éditeur

À la cour de Ramsès II, Setna, le nouveau hérosde Christian Jacq, est confronté à de redoutables énigmes.

*

Setna est un prince, le fils de Ramsès II. Scribe aux vastes connaissances, c’est un brillant magicien, capable de lutter contre les forces du mal.
Alors que Ramsès le Grand à remporter la bataille de Nubie, une tragédie se produit : le vase scellé d’Osiris, le plus précieux des trésors, contenant le secret de la vie et de la mort, a disparu.
Pour contrer les plans du voleur, Setna s’allie à Sékhet, jeune femme aux dons exceptionnels, avec laquelle il noue, envers et contre tous, une idylle passionnée.
Ensemble, ils devront résoudre des énigmes mystérieuses et dénoncer les complots les plus inattendus…

*

*

Mon avis

La tombe maudite est le premier tome de l’enquête de Setna C’est donc un livre d’exposition En effet, Christian Jacq nous présente les personnages, leurs liens, les lieux et bien sûr ce qui va entraîner une enquête : la disparition du vase d’Osiris. Bien sûr, il ne faut pas s’attendre à avoir toutes les réponses, les autres tomes seront là pour ça. Cependant, le rythme s’accélère à la deuxième moitié du livre quand les masques commencent à tomber et que l’histoire d’amour entre Setna et Sékhet prend son envol. La fin augure une bonne suite que j’ai hâte de découvrir.

*

On retrouve, dans les enquêtes de Setna, l’Egypte tant aimée par Christian Jacq. Il nous plonge dans les us et coutumes ainsi que dans les méandres politiques de l’époque. Cela reste toujours très intéressant.

*

L’écriture de Christian Jacq est plaisante comme à son habitude et on se laisse emporter facilement.

*

Lecture à poursuivre via les trois autres tomes qui sont déjà parus.

*

*