Étiquettes

, , , , , ,

pardonnable

Présentation de l’éditeur

Un après-midi d’été, Milo, douze ans, fonce à vélo sur une route de campagne. L’ivresse de la descente, un virage, et c’est la chute.
Tandis que l’enfant se bat pour sa vie, c’est toute sa famille qui vole en éclats. Milo était censé réviser ses cours d’histoire. Que faisait-il sur cette route ? Chacun cherche le coupable, mais personne n’est innocent.Dans ce ballet des aveux où défilent ses parents, Céleste et Lino, son indéchiffrable grand-mère Jeanne et sa jeune tante Marguerite, se dessinent peu à peu les mensonges, les rapports de force et les petits arrangements qui cimentent cette famille. L’amour que tous portent à Milo suffira-t-il à endiguer la déflagration ?

 
Mon avis
 
 
 
Valérie Tong Cuong nous livre avec Pardonnable, impardonnable un roman très réussi.
A l’occasion d’un accident de vélo laissant Milo, adolescent de douze ans, dans le coma puis en maison de rééducation, on assiste au délitement d’une famille rongée par ses secrets. Les mensonges, non-dits et trahisons sont enfin révélés et cette famille qui semblait assez parfaite se décompose en très peu de temps. Par la voix de quatre personnages (la mère, le père, la grand-mère et la tante), le lecteur découvre les haines, culpabilités, rancoeurs et les envies de vengeance de chacuns d’entre eux. En quelques mots, on retrouve :  Jeanne qui a été malheureuse une grande partie de sa vie et qui reporte  la faute sur sa plus jeune fille Marguerite qui a été élevée et soutenue par sa soeur aînée Céleste qui n’a jamais compris le comportement de sa mère et qui s’est sentie étouffée par cette dernière. Quant au gendre Lino, il déteste la famille de sa femme et a un complexe d’infériorité. La seule personne qui les unit est Milo… On s’aperçoit que chacun veut sauver les apparences mais finalement l’accident de l’enfant va tout faire basculer…
Leurs propos et pensées sont parfois brutaux mais cela donne un côté très réaliste au texte tant l’intime est mis en avant. L’écriture fluide, plaisante emporte le lecteur dans les tourments de cette famille… Un seul petit bémol, la fin qui est un peu trop entendue…
 
Valérie Tong Cuong analyse parfaitement et en toute finesse les relations au sein d’une famille. Un bon roman à découvrir….
 
 
Publicités