Étiquettes

, , , , , , , , , , ,

syndrome

Présentation de l’éditeur

Un film mystérieux et malsain qui rend aveugle… Voilà de quoi gâcher les vacances de Lucie Henebelle, lieutenant de police à Lille.
Cinq cadavres retrouvés atrocement mutilés… Il n’en fallait pas plus à la Criminelle pour rappeler le commissaire Franck Sharko, en congé forcé.
Deux pistes pour une seule et même affaire qui va réunir Henebelle et Sharko.
Des bidonvilles du Caire aux orphelinats du Canada, les deux nouveaux coéquipiers vont mettre le doigt sur un mal inconnu, d’une réalité effrayante et qui révèle que nous pourrions tous commettre le pire.
Ceux qui ne connaissent pas le syndrome [E], ne savent pas de quoi ils sont capables…

*

*

Mon avis

Syndrome E est le thriller qui réunit Lucie Hennebelle et Franck Sharko, les « héros » des précédents livres de Thilliez. Il y  fait rencontrer ses deux personnages, deux flics peu épargnés par la vie, pour une enquête haletante. Thilliez parvient encore une fois a mélanger une enquête passionnante et la science. Le cerveau reste au coeur de l’histoire mais ici on y pénètre via la vue. L’explication sur ce que voit l’oeil et ce que perçoit le cerveau est très intéressante. L’auteur parvient à vulgariser ce qui peut paraître compliqué.

*

C’est Hennebelle qui va chercher Sharko car leurs enquêtes se rejoignent. Leur première rencontre ne va pas être étincelante mais ils vont réussir à s’apprivoiser pour le meilleur et peut-être pour le pire. Ses deux personnages sont toujours aussi attachants et on se dit au fil des pages que du bonheur ne leur ferait pas de mal. On y croit jusqu’au bout. Revenons à l’enquête compliquée qui les mènera au Québec ainsi qu’en Egypte et qui laissera des cadavres sur leur passage…

*

Définitivement, je me suis mise à aimer les thrillers de Franck Thilliez malgré ma première lecture (Fractures) qui ne m’avait pas plu. Je trouve que son écriture s’améliore car elle n’a plus ce côté haché qui m’avait rebuté. Le rythme et les rebondissements sont toujours aussi présents. Les différents personnages sont bien développés et j’ai réellement un petit faible pour Sharko, flic traînant son désespoir. Bien sûr, ne pouvant rester sur cette fin (que je tairai), j’ai tout de suite commencé [Gataca], la suite… Thilliez deviendrait-il addictif ?

*

*

 

 

Publicités